On va in shâ allah parler de la création jusqu’au prophète Mohammed sur lui les éloges et les salutations.

Pour se faire , nous allons nous baser sur le Coran ainsi que les hadiths de Son prophète ﷺ et on essayera de recenser certaines choses via ces deux sources.

Selon moi, il est judicieux de savoir une chose qui est Qu’Allah a voulu par sagesse et non pas par oubli, nous conter certains événements de la création et d’autres Il a jugé mieux pour nous qu’on ne les connaisse pas.

C’est pour cela que dans Son livre et dans la sunnah de Son prophète TOUT n’est pas cité.

À la différence des autres religions qui ont falsifié les textes et mis de l’interprétation et des explications de leur passage de livres sacrés, on va se suffire des informations (le plus possible) qui nous sont venues de façon authentique.

Chercher les détails qui ne nous sont pas contés n’est qu’une perte de temps et peut-être cela nous menera à parler de choses auxquelles nous n’avons aucune preuve…

● Le début de la création.

Allah nous explique dans le sens du verset 7 de la sourate Houd :
“C’est Lui qui a créé les cieux et la Terre en six jours, – alors que Son Trône était sur l’eau – afin d’éprouver lequel de vous agirait le mieux.”
On a déjà 3 enseignements à tirer de ce verset :
1- Allah était, alors que rien n’était créé.
Et cela peut être affirmé car il est le seule créateur et que le trône, et biensûr l’eau, sont des créatures.

2- L’eau et Le trône (qui est la plus grande créature d’Allah) ont été créés avant les cieux et la terre.

3- Ce verset répond à une question que l’homme qui raisonne se pose:
“Pourquoi Allah a créé la création ?
Et bien Il nous a donné une réponse dans ce noble verset dont on doit se contenter :
• Pour nous éprouver.
Cela est clair donc on ne doit pas chercher plus loin. Certes Il fait ce qu’Il veut mais il faut savoir qu’Il le fait qu’avec sagesse. Son choix de créer était plus que noble.

Par conséquent, on doit se tourner vers Lui, même si on est éprouvé et qu’on ne comprend pas l’épreuve.

Allah nous dit aussi, dans le sens des versets, de la sourate Al A’raf au verset 54 : « Certes, votre Seigneur est Allah, celui qui a créé les cieux et la terre en six jours, puis S’est établi (istawa)* au dessus du trône ».
(Seul Allah le majestueux sait comment l’établissement s’est fait.)
*Cependant on doit affirmer tout ce dont Il nous informe car le fait qu’Il se soit établi est connu mais le “comment” nous est inconnu et nous ne devons pas chercher à savoir. En effet, on est limité et chercher à conjecturer est cause d’égarement.

Tout ce qu’on sait c’est que lorsqu’on évoque des faits ou caractéristiques qui lui sont propres, il faut se limiter en appliquant le verset de la sourate Shoura qui dit dans le sens : “il n’y a rien qui Lui ressemble ; et c’est Lui l’Audient, le Clairvoyant.”
Avant d’expliquer la création des cieux et de la terre, laissez-moi vous apporter quelques hadiths qui vont nous aider à répondre à la question “quelle est la première chose créée?”

Voyons ce que les hadiths nous disent à ce sujet :
“La première chose que Dieu a créée est le Qalam (la plume). Il lui a alors dit : “Ecris !” Il dit alors : “Et qu’écrirai-je ?” Il dit : “Ecris les destinées de toute chose jusqu’à la fin du monde” (Abû Dâoûd 4700 ; une version voisine est rapportée par at-Tirmidhî 2155, 3319).

Certains savants de l’islam se basant sur plusieurs autres preuves affirment que c’est le trône qui à été créé avant.
Nous ne pouvons pas tranché cette question car il y a un autre hadith qui appuie le fait que c’est la plume qui a été la première création :

“Allah a écrit les destinées des créatures 50 000 ans avant d’avoir créé les cieux et la Terre” (Muslim 2653 ; une version voisine est rapportée par at-Tirmidhî 2156).

Ce hadith appuie le fait que c’est la plume qui à été créée avant car on sait que le trône est une créature donc logiquement elle devra être écrite dans le registre du destin car il aura un début.

De toute façon, savoir si la plume ou le trône a été créé en premier n’a pas beaucoup d’influence sur la croyance de la personne (Allah est plus savant…)

Avant de préciser le sujet de la création des cieux et de la terre, certaines choses doivent être mentionnées.
Allah nous informe qu’Il a créé l’univers dans sa diversité, cela comprend les planètes et les étoiles. Il dit dans le sens des versets :
“Le ciel, Nous l’avons construit par Notre puissance : et Nous l’étendons [constamment] : dans l’immensité”.

Attention, ce qui est traduit des fois dans le Coran par “ciel” peut vouloir dire tout ce qui est au-dessus de la terre et donc au-dessus du ciel bien sûr et le Coran nous affirme qu’Il y a sept cieux.

Même les scientifiques se sont interrogés sur l’expension de l’univers et ils ont vu que cet univers s’étend de plus en plus et agrandit sa vitesse d’expension de sorte qu’on est sûr que l’univers aura une fin.

Attention le fait qu’Allah a créé les étoiles et les planètes n’exclut pas le fait que la sphère de la planète terre n’était pas aussi créée avec toutes les autres étoiles.
Allah dit dans le sens de sourate alanbiyaa, verset 30 :
“Ceux qui ont mécru, n’ont-ils pas vu que les cieux et la Terre formaient une masse compacte ? Ensuite Nous les avons séparés et fait de l’eau toute chose vivante. Ne croiront-ils donc pas ?”

Il a créé aussi le paradis et l’enfer. Un paradis où la Miséricorde s’accomplira pleinement pour ceux qu’Il agrée.

Un enfer pour ceux qui le mérite où l’équité s’accomplira pleinement pour les créatures qui ne veulent pas se soumettre à Son commandement.

Au passage on comprend que pour éspérer l’entrée au paradis seule la soumission comme le créateur le veut pourra être comptabilisée . Donc on comprend que quelqu’un qui s’écarte d’Allah, sa bonté ne lui servira à rien.

● La création des cieux et de la terre.

Allah nous dit dans le sens de la sourate Foussilate versets 9 à 12 :
« Renierez-vous [l’existence] de celui qui a créé la terre en deux jours, et Lui donnerez-vous des égaux? Tel est le Seigneur de l’univers. C’est Lui qui a fermement fixé des montagnes au-dessus d’elle, l’a bénie, et lui assigna ses ressources alimentaires en quatre jours d’égale durée. [Telle est la réponse] à ceux qui t’interrogent. Il S’est ensuite adressé au ciel qui était alors fumée et lui dit, ainsi qu’à la terre : “Venez tous deux, bon gré, mal gré”. Tous deux dirent : “Nous venons obéissants ». Il décréta d’en faire sept cieux en deux jours et révéla à chaque ciel sa fonction. Et Nous avons décoré le ciel le plus proche de lampes [étoiles] et l’avons protégé. Tel est l’Ordre établi par le Puissant, l’Omniscient »

Il dit encore dans sourate An-Nazi’ate du verset 27 au verset 33 :

“Êtes-vous plus durs à créer ? ou le ciel, qu’Il a pourtant construit ? Il a élevé bien haut sa voûte, puis l’a parfaitement ordonné ;Et quant à la terre, après cela, Il l’a étendue :Il a fait sortir d’elle son eau et son pâturage, et quant aux montagnes, Il les a ancrées, pour votre jouissance, vous et vos bestiaux.”

Certes Allah à créé la terre puis les cieux et a agencé la terre une autre fois.

On revient sur la création qui peut aussi vouloir dire tout ce qui est au-dessus du ciel c’est à dire que cela peut faire référence à toutes les étoiles, planètes, la multitudes des systèmes solaires etc.

Allah dit, dans le sens des versets 15 et 16 de la sourate Nouh :”N’avez-vous pas vu comment Allah a créé sept cieux superposés ? Et y a fait de la lune une lumière et du soleil une lampe ? .”

Ne pensez pas que les sept cieux nous sont perceptibles, en effet on ne peut que percevoir le premier ciel.

● La création des anges et des djiins.
▪︎Il est rapporté qu’Allah a peuplé ces cieux de beaucoup de créatures appelées les anges, ces créatures innombrables dont Allah n’a nul besoin de leur aide.
Cependant, Allah leur a donné des tâches à effectuer.
Certains parmi les anges sont chargés de s’occuper du vent, d’autres de la pluie. D’autres encore sont désignés pour être gardien de l’enfer, d’autres du paradis,…

Nous devons à un Hadith la nature des anges : Ils (les anges) sont créés de lumière (nour).
Le Coran nous apprend qu’ils sont ailés, Allah dit dans le sens du verset : ” Louange à Allah, Créateur des cieux et de la terre qui prend pour messagers les Anges, pourvus de deux, de trois ou de quatre ailes ” (Sourate Fatir verset 1)

Nous savons également que leur qualité fondamentale est l’obéissance à Dieu ; ils n’agissent que sur l’ordre fixé par Allah.

Tous célèbrent Ses louanges et Sa gloire en permanence, sans se lasser. Nous citerons quelques versets parmi tant d’autres qui se réfèrent à la perfection des anges : ” Ceux qui sont dans les cieux et sur la terre lui appartiennent. Ceux qui sont proches de lui ne se considèrent pas trop grands, pour l’adorer et ils ne s’en lassent pas”
Il dit encore :”Ils célèbrent ses louanges nuit et jour sans jamais s’interrompre Ils ne devancent pas la Parole et ils agissent selon Son ordre ”
Sourate Al anbiya versets 19, 20, 27,
” Ils ne désobéissent pas à l’ordre de Dieu, ils font ce qui leur est commandé ”
Sourate At-Tahrim verset 6.

On connaît grâce au Coran le nom de certains d’entre eux :

– Jibril (ou Jibrail) un ange très fort et raprochée d’Allah. Allah nous dit sur lui lorsqu’il décrit la rencontre de l’ange Jibril (gabriel) et Mohammedsurluilesélogesetlessalutations: “que lui a enseigné [L’Ange Gabriel] : à la force prodigieuse,” Sourate An-Najm verset 5.

Il nous dit encore “Ceci [le Coran] est la parole (d’Allah puis ensuite relayer par un noble Messager (qui est Jibril), doué d’une grande force, et ayant un rang élevé auprès du Maitre du Trône, obéi, là-haut, et digne de confiance.”
Sourate Takwir verset 19-21.

▪︎Puis Allah a créé une communauté moins nombreuses que les anges, une communauté qui peut se reproduire. Cette communauté est appelée les djiins. Allah les a fait habiter la terre. C’est une communauté dans laquelle chacun peut avoir son libre arbitre. En effet, certains parmi eux adorent Allah et d’autres Lui tournent le dos.
Les djiins sont créés de feu. Les djinns sont des créatures qui peuvent s’infiltrer dans le corps de certaines créatures pour les posséder.
Allah nous dit dans le sens des versets de la sourate Ar-Rahman
“et Il a créé les djinns d’un mélange de flamme ardente” Verset 15.
Les djinns peuvent se débrouiller pour aller aux cieux. Ce qui est connu c’est qu’ils font cela pour écouter en cachette les informations du ciel.

Mais un djinn en particulier attire notre attention car il a été cité dans le Coran.
Allah nous dit dans le sens de la sourate Al-Kahf, verset 50 : “Ils se prosternèrent, excepté Iblîs qui était du nombre des djinns”.

Ce djiin devait être important car il était parmi les rapprochés d’Allah. Certes, l’ordre de se prosterner devant Adam était dirigé pour les anges mais également pour lui car il étaient en leurs compagnie.(on reviendra sur cet ordre).

Allah est plus savant des autres créatures qui auraient pu habiter la terre avec les djinns et les animaux ou même s’il y avait des créatures avant eux.
Tous ce qu’on sait c’est que sur la terre beaucoup de créatures ont été injustes et ont fait couler leur sang mutuellement sans aucune raison.

Les historiens affirment qu’ils ont trouvé des os “d’hommes préhistoriques” (c’esteux qu’il les ont appelé pourquoi pas un autre nom). Si cela est vrai, cela voudrait-il dire que l’homme descendrait d’eux ? Ou d’autres créatures ?
La réponse à cela ne pourra venir que d’une information provenant de l’invisible et plus précisémentdu créateur suprême.
En effet, l’histoire n’est pas une source fiable de façon absolue.
En histoire, nous pouvons disposer de faits concrets, mais auxquels peuvent s’ajouter une autre histoire construite. Le problème est que personne n’était présent au moment de l’événement. Même les faits sont analysés puis interprétés selon les connaissances et les découvertes scientifiques. Et parfois même selon les points de vue. C’est pour cela qu’on dit que ce sont les plus forts qui font l’histoire.

Donc de ce constat, nous savons que Seul Allah pourra nous dire de qui descend-t-on.

Et Il nous dit qu’on descend d’Adam. Mais qui est Adam ? Un ange, un djiin ?
Allah nous dit que c’est un homme.
Mais quelle est cette créature ?

Je vous donne rendez-vous au prochain article.

 

On avait vu lors de l’article précédent qu’Allah a créé les cieux et la Terre en six jours, qu’Il a créé des anges, des djinns et plein d’autres créatures. On a vu qu’un djinn était avec les anges rapprochés et que ce dernier se nommait Iblis.

Allah nous dit dans le sens des verset:
“Et lorsque Ton Seigneur confia aux Anges: “Je vais établir sur la terre un successeur (Khalîfah).” (Baqarah, verset 30).

Dans ce verset, Allah dit aux anges qu’Il va créer une nouvelle créature qui se reproduira sur la terre.
Puis, dans ce même verset : « Ils (les anges étonnés) dirent :”Vas-Tu y désigner un qui y mettra le désordre et répandra le sang (comme plusieurs de tes créatures sur la terre) ” ? »
Cet étonnement des anges n’était en aucun cas une objection mais. Il s’agissait plutôt de comprendre la sagesse divine derrière cela.

Allah leur a montré une part de la sagesse de cette nouvelle créature une fois qu’elle fut créé.

• Les étapes de cette création :

– De la terre d’un peu partout dans notre globe terrestre a été prise.
– Cette terre extraite a été mélangée à de l’eau.
– Enfin, Allah façonna la créature de Ses mains: elle fut nommée Adam.

Allah nous dit :
– “C’est Lui qui vous a créés d’argile;” (sourate Al-an’am, verset 2)
“Nous avons créé l’homme d’une argile crissante, extraite d’une boue malléable.” (sourate Al-Hijr, verset 26)
-“(Allah) lui dit : “Ô Iblîs, qui t’a empêché de te prosterner devant ce que J’ai créé de Mes mains?” (sourate Sad, verset 75).
Adam était un corps inerte puis Allah lui insuffla son âme qui lui donna la vie.
Allah dit : “Et ils t’interrogent au sujet de l’âme, – Dis : ” L’âme relève de l’Ordre de mon Seigneur.” (sourate Al’Isrâ’, verset 85).
– Puis Allah enseigna à cet homme le nom des montagnes, des rivières, des animaux, des pierres…

Allah nous dit : “Et Il apprit à Adam tous les noms (de toutes choses).” (sourate Al-Baqara, verset 31).
Les anges ne connaissaient pas le nom de toute chose. Par conséquent, ils furent ébahis de voir qu’Adam avait cette science.
Allah dit : “Et Il apprit à Adam tous les noms (de toutes choses), puis Il les présenta aux Anges et dit: “Informez-Moi des noms de ceux-là, si vous êtes véridiques!” (dans votre prétention que vous êtes plus méritants qu’Adam).
Ils dirent: “Gloire à Toi! Nous n’avons de savoir que ce que Tu nous a appris. Certes, c’est Toi l’Omniscient, le Sage.”

Il dit: « “Ô Adam! Informe-les de ces noms;.” Puis quand celui-ci les eut informés de ces noms, Allah dit: “Ne vous ai-Je pas dit que Je connais les mystères des cieux et de la terre, et que Je sais ce que vous divulguez et ce que vous cachez.” » (Sourate Al-Baqara, versets 31, 32 et 33).

Par conséquent, on voit qu’Allah peut élever le mérite de n’importe laquelle de Ses créatures avec la science.

Pour montrer ce mérite qui est la science, Allah a demandé aux anges de se prosterner devant Adam (non pas pour qu’ils adorent Adam mais pour le saluer car l’adoration d’aucune créature est méritante et ce, peu importe son rang) mais les anges devaient adorer Allah en obéissant à l’orde qu’il leur a été commandé.

Allah nous dit : ” Et lorsque Nous demandâmes aux Anges de se prosterner devant Adam, ils se prosternèrent à l’exception d’Iblis qui refusa, s’enfla d’orgueil.” (sourate Al-Baqara, verset 34).

Donc voilà la source de son rejet, il voulait se détourné d’Allah.

Iblis, ce djinn qui avait la faveur d’être en compagnie des anges, donc il était aussi concerné par l’ordre; Mais ce dernier le refusa.

Allah nous dit :
« Quand ton Seigneur dit aux Anges : “Je vais créer d’argile un être humain. Quand Je l’aurai bien façonné et lui aurai insufflé de Mon Esprit, jetez-vous devant lui, prosternés. Alors tous les Anges se prosternèrent, à l’exception d’Iblis qui s’enfla d’orgueil et fut du nombre des infidèles. (Allah) lui dit : “Ô Iblis, qu’est ce qui t’a empêché de te prosterner devant ce que J’ai créé de Mes mains? T’enfles-tu d’orgueil ou te considères-tu parmi les hauts placés? Je suis meilleur que lui, dit [Iblis,] Tu m’as créé de feu et tu l’as créé d’argile”. » (Sourate Sad, versets 71 à 76).

Iblis a dit cela par jalousie et son argumentation n’est pas vraie.
La vrai raison qui l’a conduit à ne pas se prosterner est son refus de se soumettre à Allah.

Allah nous dit :
« Certes Allah connaît le contenu des poitrines. » (Sourate Al-Mulk, verset 13).

Allah nous dit également :
« (Allah) dit : “Sors d’ici, te voilà banni (rajiim); et sur toi sera ma malédiction jusqu’au jour de la Rétribution”. » (Sourate Sad, versets 77 et 78).
Certes le cheytane fut éloigné de la Miséricorde et donc l’enfer lui fut promis.

Et ce qui appuie le fait qu’Il cachait sa mécréance est le fait qu’il ne s’est même pas repenti c’est-à-dire qu’il n’a même pas demandé pardon à Allah.
Mais plutôt, il a demandé un délai pour se venger des hommes.

Dans cette même sourate, Allah dit: « “Seigneur, dit [Iblis,] donne-moi donc un délai, jusqu’au jour où ils seront ressuscités”. (Allah) dit : “Tu es de ceux à qui un délai est accordé, jusqu’au jour de l’Instant bien Connu. “Par Ta puissance ! dit [Satan]. Je les séduirai assurément tous, sauf Tes serviteurs élus parmi eux” » (Sourate Sad, versets79 à 83).

Puis Allah créa à partir d’une côte d’Adam, Hawwa (Eve) qui fut son épouse et Allah leur donna l’accès au paradis. Certes, Adam et Hawwa avant d’aller sur la terre devaient passer par le paradis, c’était là une sagesse d’Allah.
Ils pouvaient profiter de tous les bienfaits du paradis sauf d’un arbre (sur lequel Allah ne nous a pas renseigné, ni sur ses fruits).

Allah dit :
” Et Nous dîmes: “Ô Adam! Habite le Paradis toi et ton épouse, et nourrissez-vous-en de partout à votre guise; mais n’approchez pas de l’arbre que voici, sinon vous seriez du nombre des injustes.” (Sourate Al-Baqara, verset 35).

Allah mis aussi en garde Adam contre l’envieux qui est Iblis.
Allah nous apprend :
« Nous dîmes: “Ô Adam, celui-là est vraiment un ennemi pour toi et ton épouse. Prenez garde qu’il vous fasse sortir du Paradis, car alors tu seras malheureux.” » (Sourate Sad, verset 117).
En revanche, Satan savait qu’Adam était créé de terre et qu’il devait mourir sur celle-ci pour être ressuscité. Il a donc réussi à se servir de cela contre Adam pour l’inciter à manger de l’arbre défendu.

Allah nous dit dans le sens : “Puis, le Diable le tenta en disant: « Ô Adam, t’indiquerai-je l’arbre de l’éternité et un royaume impérissable ? ».

Allah nous dit qu’Iblis les à séduit avec des choses qu’ils aimes. Il dit :
“Puis, le Diable, afin de leur rendre visible ce qui leur était caché – leurs nudités – leur chuchota, disant : “Votre Seigneur ne vous a interdit cet arbre que pour vous empêcher de devenir des Anges ou d’être immortels,” Et il leur jura : “Vraiment, je suis pour vous deux un conseiller sincère.” Alors, il les fit tomber par tromperie. Puis, lorsqu’ils eurent goûté de l’arbre, leurs nudités leur devinrent visibles; et ils commencèrent tous deux à y attacher des feuilles du Paradis. Et leur Seigneur les appela : “Ne vous avais-Je pas interdit cet arbre ? Et ne vous avais-Je pas dit que le Diable était pour vous un ennemi déclaré ?”
(sourate alA’raf versets 20 à 23).

Allah nous dit aussi :” Adam désobéit ainsi à son Seigneur et il s’égara. “(Sourate Taha versets 120 et 121).

Une chose importante est à mentionner que les gens des écritures célèstes omettent.

Adam a reconnu sa faute auprès d’Allah et s’est repenti à son Seigneur.

Allah nous dit :
“Puis, Adam reçu de son Seigneur des paroles, et Allah agréa son repentir car c’est Lui, certes, l’Accueillant au repentir, le Miséricordieux.” (Al-Baqarah, verset 37).

L’épreuve d’Adam et Hawwa dans le paradis était cet arbre et bien entendu le Cheytane.

Le décret d’Allah qui devait arriver, arriva. Allah a voulu que cette chose qui est le fait de manger de l’arbre soit une cause qui fasse qu’Adam aille sur la terre.

Certes, il devait aller sur terre tôt ou tard dans tous les cas.
Allah devait le faire succéder, lui et sa descendance, sur terre et enfin les ressusciter via cette terre.

Allah dit : « Nous dîmes: “Descendez d’ici, vous tous! (Iblis, Adam et Hawwa).”» (Sourate Al-Baqara, verset 38).

Donc ce n’est pas une vengeance de la part d’Allah sur Adam ou parce que l’on devrait racheter ce péché ou toute autre chose comme des gens des écritures célèstes l’affirment.

Puis Allah annonca à Adam qu’il choisira parmi sa descendance des avertisseurs, des guides, qui rappelleront aux hommes l’obéissance et l’adoration d’Allah.
Il dit dans le sens : « Et toutes les fois que Je vous enverrai un guide (un prophète ou un messager), ceux qui [le] suivront n’auront rien à craindre et ne seront point affligés.” (Al-Baqarah, verset 38).

Le premier guide d’Allah était Adam. En effet c’était le premier prophète.

Comme Il nous dit dans le Coran : “Son Seigneur l’a ensuite élu, agréé son repentir et l’a guidé.” (Sourate Taha, verset 122).

Sur ce, le prophète Mohammed, sur lui les éloges et les salutations, a dit que le nombre de prophètes est de 124 000 et celui des messagers 313 ou 315 (il y a divergence au niveau des savants sur ce nombre).

Laissez-moi vous expliquer la différence entre un prophète et un messager.

D’abord étymologiquement, (c’est à dire selon un point de vue linguistique en arabe), il y a une petite subtilité.

En effet le prophète (nabiy en arabe) النبيّ veut dire “l’informé” et rassoul رسول veut dire messager.

Ce qu’informe les érudits de l’islam c’est que le prophète était “un choisi par Allah qui pouvait recevoir diverses informations provenant de l’invisible, il étaient aussi un rapproché en quelque sorte d’Allah et c’était une personne qui devait être une référence pour les gens”.

Tandis que le messager, en plus d’avoir ce qu’a le prophète comme information concernant l’invisible, avait pour mission d’informer son peuple d’une nouvelle législation venant d’Allah.

Je rappelle un passage de notre première série d’articles. Article 5 (de la raison à la religion) lorsqu’on parlait des législations. Je cite:
“Pour expliquer ce point de différence entre les législations, je vais vous citer quelques exemples. Il y avait avant :
– Le repentir par le fait de se tuer, cela était présent dans la législation de Moïse, comme l’indique le récit suivant.
Pendant l’absence de Moïse le peuple des enfants d’Israël s’est adonné à l’idolâtrie. Des gens se sont mis à adorer un veau en or. Quand le messager Moïse est revenu auprès d’eux il leur a demandé de se repentir, c’est à dire de revenir à leur Créateur, tout en regrettant leurs actes et en demandant le pardon contre la faute qu’ils ont commise et pour qu’ils puissent espérer que le Créateur leur pardonne cette faute grave, il leur a été commandé de s’entretuer.
Allah nous dit dans le sens des versets :
« Et [rappelez-vous], lorsque Moïse dit à son peuple: “Ô mon peuple! Certes, vous vous êtes fait du tort à vous-mêmes en prenant le Veau pour idôle. Revenez donc à votre Créateur; puis, tuez donc les coupables vous-mêmes : ce serait mieux pour vous, auprès de votre Créateur!” C’est ainsi qu’Il agréa votre repentir; car c’est Lui, certes, l’Accueillant au repentir, le Miséricordieux. »
Sourate albaqara verset 54.

Ce qu’on rapporte c’est qu’ils devaient se lancer des flèches dans la nuit et ceux qui n’étaient pas mort avant l’arrivée du jour étaient excusés.
– L’habit de la personne, touché par la souillure, devait être déchiré avant de faire un acte d’adoration tandis qu’en islam on a juste à laver les souillures avant de prier.

– Les nourritures cashèr (licites dans la législation de Moïse) ne sont pas forcément autorisés en islam.
– Il est mentionné que le prophète Jacob (ou ya’qoub) avait épousé deux sœurs et cette pratique est interdite en islam.
– La salutation par la prosternation pour les personnes de haut rang. Cela pouvait se faire au temps du prophète Joseph (Youssouf). Ce type de salutation est interdite en islam.”
Revenons sur notre article parlant d’Adam:
Allah dit dans le sens des versets dans sourate Arra’d au verset 39 :
“Allah efface ou confirme ce qu’Il veut et l’écriture primordiale est auprès de Lui.”
Donc un prophète n’est pas forcément un messager mais un messager lui, est aussi un prophète.
Ce sont eux qui sont légitimes pour être suivis.
Ce sont eux qu’Allah a choisi pour être les guides de l’humanité.
Adam était le premier prophète homme et il s’est chargé d’éduquer toute sa progéniture sur l’unicité d’Allah, les bonnes mœurs…
L’humain, lorsqu’il fait quelque chose, parmi ses justifications figure le fait de dire : “on m’a précédé sur cela” ou “je ne fais que ce que l’on m’a enseigné “.
Alors que les référents des personnes doivent normalement être les prophètes.
Pourtant Allah dit dans le sens des versets dans sourate Ala’raf au verset 28 :
“et quand ceux-ci commettent une turpitude, ils disent : “C’est une coutume léguée par nos ancêtres et prescrite par Allah.” Dis : “[Non,] Allah ne commande point la turpitude. Direz-vous contre Allah ce que vous ne savez pas ?”.

Cet article touche à sa fin.
Nous avons vu qu’Adam a été créé des mains d’Allah, mais est-ce que cela est pareil pour sa progéniture ?

La réponse à cela sera in shâ allah, dans le prochain article.

 

On a vu lors de l’article précédent qu’Allah avait créé Adam de Ses mains puis Il l’a fait habiter le paradis pour enfin le mettre sur terre.
Comme toutes les créatures ou la plupart d’entre elles, cet homme qui est Adam devait mourir.
Allah nous dit dans le sens des versets :
“Tout doit périr, sauf Son Visage. À Lui appartient le Jugement ; et vers Lui vous serez ramenés.” (Sourate Al ‘ankabout, verset 28).

La créature “Homme” allait-elle se terminer avec Adam ?

Non ! La promesse d’Allah devait s’accomplir. Allah a seulement décrété de ne pas façonner le reste des hommes de ses mains. Je propose de voir le mode avec lequel l’homme devra se reproduire.

Certes Allah nous dit dans le sens: “puis Il tira sa descendance d’une goutte d’eau vile [le sperme];” (Sourate As-Sajda, verset 8).
L’eau vile est déposée par l’homme dans les matrices des femmes.
Allah nous dit :
“Ne vous avons-Nous pas créés d’une eau vile (le sperme émis par l’homme) ? que Nous avons placée dans un reposoir sûr,” (Sourate Al Moursalate, versets 20 et 21).
Dans le verset 21, “le reposoir sûr” est l’intérieur de l’utérus de la femme.

Ensuite, Allah nous résume les étapes de la création de l’homme dans les matrices de la femme. Il nous dit dans le sens des versets :
“Ensuite, Nous avons fait du sperme une adhérence (une coagulation de sang accrochée sur une paroi de l’intérieur de l’utérus);
et de l’adhérence Nous avons créé un embryon ; puis, de cet embryon Nous avons créé des os et Nous avons revêtu les os de chair. Ensuite, Nous l’avons transformé en une tout autre création. Béni soit donc Allah le Meilleur des créateurs,”. (Sourate Al Mou’minoune, verset 14).

Allah a dit dans Son livre qu’il allait envoyer des personnes pour nous montrer le droit chemin :
“Nous dîmes: “Descendez d’ici, vous tous! (Adam, Hawwa et Iblis).
Toutes les fois que Je vous enverrai un guide, ceux qui [le] suivront n’auront rien à craindre et ne seront point affligés.” (Sourate Al Baqarah).

Tout ce qu’Allah dit s’applique obligatoirement car Il n’est en aucun cas sujet à l’incapacité ou à l’oubli.

Il dit dans le sens : “C’est [là] la promesse d’Allah. Allah ne manque jamais à Sa promesse mais la plupart des gens ne savent pas.” (Sourate Ar-Roum, verset 6).
Il dit aussi : “Et ton Seigneur n’oublie rien.” (Sourate Maryam, verset 64).
Comme Il nous l’a promis, Il a envoyé des guides.
Allah dit dans le sens : “Nous avons envoyé dans chaque communauté un Messager, [pour leur dire] : “Adorez Allah et écartez-vous du Rebelle (Tâghût), Alors Allah en guida certains, mais il y en eut qui ont été destinés à l’égarement. Parcourez donc la terre, et regardez quelle furent la fin de ceux qui traitaient [Nos Messagers] de menteurs,” (Sourate An-Nahl, verset 36).
Allah s’est même chargé de la bonne optimisation du message des guides, comme Il nous en informe, dans le sens des versets :
“Et Nous n’avons envoyé de Messager qu’avec la langue de son peuple, afin de les éclairer.” (Sourate Ibrahim, verset 4).
Il dit aussi dans le sens des versets :
“Des Messagers, annonciateurs et avertisseurs, afin qu’après la venue des Messagers il n’y eût pour les gens point d’argument devant Allah. Allah est Puissant et Sage.” (Sourate An-Nissa’, verset 165).
Comme le prophète Mohammed, sur lui les éloges et les salutations, l’a affirmé il y a eu 124000 prophètes et 313 ou 315 messagers.

On ne peut que remercier Allah pour tout ce qu’Il [a] fait pour l’humanité. Certes, parmi les djiins il y en a des mauvais et ces derniers se reproduisent.

Allah nous dit, dans le sens, en mentionnant Iblis (Cheytane ou Satan): “Allez-vous cependant le prendre, ainsi que sa descendance, pour alliés en dehors de Moi, alors qu’ils vous sont ennemis ? Quel mauvais échange pour les injustes,”. (Sourate 18, verset 50).

De plus, ce sont des ennemis dangereux. C’est à dire le Cheytane et ses suiveurs.

Allah nous dit dans le sens des versets : “Il vous voit, lui et ses suppôts, d’où vous ne les voyez pas.” (Sourate Al A’raf, verset 27).

Un ennemi qu’on ne voit pas est dangereux, il peut nous attaquer par là où on ne s’attend pas.

Peut-être que vous n’imaginez pas l’ampleur de ce dangereux.
Laissez-moi vous rappeller les paroles de cheytane (satan).
Allah nous dit, dans le sens des versets :”Il dit encore (Iblîs): “Vois-Tu celui que Tu as honoré au-dessus de moi (c’est à dire Adam)? Si Tu me donnais du répit jusqu’au Jour de la Résurrection; j’égarrerai (ahtanikanna) sa descendance, excepté un petit nombre [parmi eux].” (Sourate Al Isra, verset 62).

Le mot utilisé (ahtanika) est très fort et dur à traduire en français si ce n’est à l’aide de plusieurs mots. En effet il renferme plusieurs sens parmi ceux-ci :
-la domination
-l’extirpation
-le déracinement
-le fait de s’accaparer

On comprend par cela le dessein d’Iblis. Certes, il veut tout faire pour dominer les hommes et les détacher de leur base qui est d’adorer Allah seul, sans associé. Il veut juste qu’il se montre injuste envers Allah, et pour cela il a utilisé divers moyens jusqu’à s’accaparer des hommes. Gagnant par conséquent leur for intérieur pour qu’ils soient ses partisans.
C’est pour cela qu’Allah nous dit dans le sens:
“qui insuffle des mauvaises pensées dans les poitrines des hommes, qu’il (le conseiller) soit un djinn, ou un être humain”. (Sourate An-Nas, versets 5 et 6).”

Comme je vous l’ai rappelé , pour arriver à ses fins qui est de ramener en enfer le plus de personnes, Iblis utilise beaucoup de moyens et parmi ceux-ci il se sert des égarés parmi les hommes. Ce sont les Chayatines hommes (les satans hommes). Ceux qui ont un corps d’homme mais un fond de Satan. Ils font les mêmes choses qu’Iblis, c’est-à-dire qu’ils égarent les gens.

Certains diables humains savent qu’ils aident le Cheytane et d’autres parmi eux ne se rendent même pas compte de cela. Pourtant, ils le suivent tout de même car ils espèrent que par cela ils profiteront de leur vie terrestre.
S’ils savaient…
Allah nous dit dans le sens: “Or, le Diable (Satan) ne leur fait des promesses qu’en tromperie.” (Sourate Al Isra, verset 64).
Iblis est acharné pour que les hommes tombent dans le reniement de l’adoration du Créateur. Il se sert de tout ce qu’il peut pour égarer le fils d’Adam.
Parmi les cordes qu’il utilise pour égarer les fils d’Adam il y a :
– Les épreuves qu’Allah écrit au fils d’Adam.
Il dit : “Toute âme doit goûter la mort. Nous vous éprouverons par le mal et par le bien [à titre] de tentation. Et c’est à Nous que vous serez ramenés.”(Sourate Al Anbyia, verset 35).
– La punition qui est infligée par Allah à ceux qui se détournent de Lui.
Allah dit dans le sens :
« N’as-tu pas vu que Nous avons envoyé contre les mécréants des diables qui les excitent furieusement [à désobéir] ? « (Sourate Maryam, verset 83).

Al hamdû lillahi, les épreuves qu’Il a choisi pour nous ne sont pas insurmontables. En effet, Allah n’éprouve que ses serviteurs par des choses qu’ils pourront surmonter. De plus, le Cheytane a une faille, qui nous est clairement indiquée dans le verset de la sourate Al A’raf.
Allah dit, dans le sens en mentionnant les propos d’Iblis :” puis je les assaillirai de devant, de derrière, de leur droite et de leur gauche. Et, pour la plupart, Tu ne les trouveras pas reconnaissants.” (Verset 17).
Lorsqu’on analyse ce verset, on voit qu’Iblis ne peut pas nous attaquer d’en haut.
Si on veut l’écarter de nos vies, on doit appliquer les commandements d’Allah et demander Son soutien.
En résumé, se tourner vers le haut et se rappeler que notre vulnérabilité sera dans la désobéissance d’Allah comme nous l’avons vu avec l’épisode de l’arbre du paradis.
Allah nous dit dans le sens des versets dans la sourate An- Nissa : “La ruse du Diable est certes, faible.” (Verset 76).

Il nous dit aussi dans le sens des versets, dans la sourate Aali ‘Imran, au verset 175 : “C’est certes le Diable qui vous fait peur de ses adhérents. N’ayez pas peur d’eux, Mais ayez peur de Moi, si vous êtes croyants,”.

Sachez qu’Allah est aussi là pour nous aider. Le tout est de se conformer à Ses ordres.
Allah nous dit dans le sens :
“Allah a prescrit : “Assurément, Je triompherai, moi ainsi que Mes Messagers”. (Sourate Al Moujadala, verset 21).
Pour revenir aux guides qu’Allah a envoyé :
Allah a jugé meilleur pour nous de n’en mentionner que quelques uns dans le Coran et la Sounnah.
Allah dit dans le sens de la sourate Ghafir au verset 78 : “Certes, Nous avons envoyé avant toi des Messagers. Il en est dont Nous t’avons raconté l’histoire ; et il en est dont Nous ne t’avons pas raconté l’histoire.”

Certains érudits mentionnent que le prophète Adam a eu un enfant et Qu’Allah l’a choisi prophète (Chith ou Seth). Quelques temps après Adam, Allah a envoyé un prophète qui s’appelle Idris.

Allah dit dans le sens:
“Et mentionne Idris, dans le Livre. C’était un véridique et un Prophète. Et Nous l’élevâmes à un haut rang.” (Sourate Maryam, versets 56 et 57).

Louange à Allah, les dégâts du Cheytane dans les premières générations de la descendance des enfants d’Adam n’étaient que minimes.

La plupart des générations qui sont arrivées après Adam n’adoraient qu’Allah unique sans lui attribuer d’associé.

Certes, tous connaissaient bien les enseignements d’Adam et des prophètes qui leur rappelaient Allah. Donc le Cheytane ne pouvait pas faire grand chose.

Il a surtout jeté son poison une fois que, génération après génération, les enfants d’Adam mourraient et que les gens ne donnaient plus beaucoup d’importance à l’apprentissage des enseignements célestes.

On recense que parmi les générations des enfants d’Adam il y avait énormément de pieux comme :
-Wad
-Souwa’
-Yaghouth
-Ya’ouq
-Nasr

Puis, quand ces pieux moururent, le Cheytane réussi à faire passer un message aux générations qui les ont succédé leur disant de faire des pierres représentant les pieux, juste pour se souvenir d’eux. Ainsi, cela leur permettrait d’évoquer leur vie pour les motiver dans leurs adorations. Telle était la ruse du Diable.

Puis, cette génération mourut et là il leur fit encore passer un message : “j’ai peur que vous oubier ces pieux. Faites de vraies sculptures plus réalistes (faites des statues)”.

Puis, les générations défilaient et le Cheytane passa un autre message aux nouvelles : “Vos ancêtres ne faisaient ces statues que pour qu’ils soient des intermédiaires pour eux lors de leur demande à Allah”.
Peu à peu, ils cherchèrent la bénédiction auprès d’eux et les adorèrent sans plus penser à Allah.

En plus, le Cheytane et ses partisans ont fait en sorte que les hommes qui en entendent parler en fassent davantage.
Malheureusement, les parents enseignaient à leurs enfants l’adoration des statues, et en plus ils les mettaient en garde contre le mal que pouvaient faire les statues.

Certains allèrent jusqu’à dire que les statues accompagnées Allah dans l’organisation du monde. “Ça c’est le Seigneur du tonnerre, lui de la mer etc…”

Allah dit : “Et lorsque Luqmân dit à son fils tout en l’exhortant : “Ô mon fils, ne donne pas d’associé à Allah, car l’association à [Allah] est vraiment une injustice énorme”. (Sourate Luqmane, verset 13).
À la base c’est du mensonge camouflé.
Allah dit : “Qui donc est plus injuste que celui qui invente un mensonge contre Allah, ou qui traite de mensonge Ses versets? Les injustes ne réussiront pas.” (Sourate Al-An’am, verset 21).

Le Coran nous mentionne l’histoire d’un de Ses guides, un messager du nom de Nouh (ou Noé).

Au prochain article nous verrons son histoire
In shâ allah …

 

Nous avons vu lors de l’article précédent que les générations qui succédairent au prophète Adam se mirent à faire des statues et les adorèrent. Au début, ils les adorèrent avec Allah et à la fin, ils leur vouèrent un culte exclusif.

Seul Allah sait combien de siècles ou combien de millénaire les enfants d’Adam ont vécu avant l’envoi du prophète et messager Nouh (Noé). Ce qui est sûr pour nous en tout cas c’est que le messager Nouh à patienté plus de 900 ans auprès de son peuple leur prêchant l’unicité d’Allah.

Allah dit : “Et en effet, Nous avons envoyé Noé vers son peuple. Il demeura parmi eux mille ans moins cinquante années.” (Sourate Al ‘ankabout, verset 14).

Tout d’abord, Nouh s’est présenté à son peuple et leur à fait comprendre ce qu’il veut d’eux.
Allah dit :
« Il leur dit : Ô mon peuple ! Vraiment, je suis pour vous un avertisseur clair. Adorez Allah, craignez-Le et obéissez-moi, afin qu’Il vous pardonne vos péchés et qu’Il vous fasse encore profiter de votre vie jusqu’à un terme défini, car lorsque survient la mort fixée par Allah, elle ne peut être retardée. Si seulement vous saviez ! ». (Sourate Nûh, versets 2 à 4).
Mais ils refusèrent de l’écouter.
Allah dit :
« Les notables de son peuple dirent : Nous te voyons dans un égarement évident. » Il dit : « Ô mon peuple ! Je ne suis pas dans l’égarement, mais je suis un messager de la part du Seigneur de l’univers. » (Sourate Al A’raf, versets 60 et 61).
Nouh a tout de même continué a prêché son peuple et a patienté.
Et dans cela, il est un exemple. En effet, il a persévéré et a cherché à optimiser son discours pour être compris de tous.

Allah a dit :
“Il dit (Nouh) : « Seigneur ! J’ai appelé mon peuple, nuit et jour.
Mais mon appel n’a fait qu’accroître leur fuite.
Et chaque fois que je les ai appelés pour que Tu leur pardonnes, ils ont mis leurs doigts dans leurs oreilles, se sont enveloppés de leurs vêtements, se sont entêtés et se sont montrés extrêmement orgueilleux.
Ensuite, je les ai appelés ouvertement. Puis, je leur ai fait des proclamations publiques, et des confidences en secret »”. (Sourate Nouh versets 5 à 9).

Ils dirent aussi à Nouh de rejeter les pauvres qui ont cru en lui pour laisser la place aux riches.

Il dit dans le sens des versets :
“Ô mon peuple, Je ne vous demande pas de richesse en retour. Ma rétribution n’incombe qu’à Allah. Je ne repousserai point ceux qui ont cru, ils auront à rencontrer leur Seigneur. Mais je vous trouve des gens ignorants. Ô mon peuple, Qui me secourra contre (la punition d’) Allah si je les repousse? Ne vous souvenez-vous pas ?” (Sourate Houd versets 29 et 30).

De plus ils s’incitaient les uns les autres a renier Allah.
Allah a dit :
“et ils ont dit : “N’abandonnez jamais vos divinités et n’abandonnez jamais Wadd, Suwâ’, Yaghûth, Ya’ûq et Nasr.” (Sourate Nouh verset 23).
Le messager Nouh ne cessait d’essayer de montrer la guidée à son peuple vers le droit chemin jusqu’à ce qu’il eut information du décret d’Allah.

Allah dit :
« Et ne M’interpelle plus au sujet des injustes, car ils vont être noyés. » (Sourate Hûd, verset 37).

Avant de continuer, il est important de mentionner une chose qui est la destruction locale du peuple pêcheur.

Allah dit : “Nous saisîmes chacun pour son péché: Il y en eut sur qui Nous envoyâmes un ouragan ; il y en eut que le Cri saisit ; il y en eut que Nous fîmes engloutir par la terre ; et il y en eut que Nous noyâmes. Cependant, Allah ne fut pas tel à leur faire du tort, mais ils se firent du tort à eux-mêmes.” (Al ‘ankabout, verset 40).

Le fait qu’Allah saisissent les peuples selon leurs pêchers n’est pas une nouveauté.

Allah dit :
“Attendent-ils donc un autre sort que celui des Anciens ? Or, jamais tu ne trouveras de changement dans la règle d’Allah, et jamais tu ne trouveras de déviation dans la règle d’Allah.” (Sourate Fatir, verset 43).

Et tout les peuples sont menacés par cela.

Allah dit également :”Les gens des cités sont-ils sûrs que Notre châtiment rigoureux ne les atteindra pas de nuit, pendant qu’ils sont endormis ? Les gens des cités sont-ils sûrs que Notre châtiment rigoureux ne les atteindra pas de jour, pendant qu’ils s’amusent ? Sont-ils à l’abri du stratagème d’Allah ? Seuls les gens perdus se sentent à l’abri du stratagème d’Allah.” (Sourate Al A’raf, versets 97 à 99).

Et le hadith rapporté par ʽÂ’ishah (qu’Allah l’agrée) qui relate que le Messager d’Allah (sur lui la paix et le salut) a dit : « Une armée marchera sur la Ka’bah. Arrivée à « Al-Baydâ` » [un désert entre Médine et la Mecque], [ceux qui la constituent] seront engloutis du premier au dernier. » ʽA’ishah, la mère des croyants, (qu’Allah l’agrée) a dit : « Ô Messager d’Allah ! Comment les premiers et les derniers de cette armée seront-ils engloutis alors qu’il y aura parmi eux des marchands et autres ? » Le Prophète (sur lui la paix et le salut) répondit : « Les premiers et les derniers de cette armée seront engloutis, puis on ressuscitera [et on jugera] chacun d’entre eux selon son intention”. Rapporté par Al Boukhary.

On déduit donc qu’il vaut mieux s’éloigner des gens injustes.

Pour revenir à l’histoire du messager Nouh :
Le décret d’Allah allait arriver inéluctablement et Nouh s’est donc mis à construire une énorme arche selon la révélation qu’Allah lui a fait.

Allah dit :
“Nous lui révélâmes : “Construis l’arche sous Nos yeux et selon Notre révélation. Et quand Notre commandement viendra et que le four bouillonnera, achemine là-dedans un couple de chaque espèce, ainsi que ta famille, sauf ceux d’entre eux contre qui la parole a déjà été prononcé. Et ne t’adresse pas à Moi au sujet des injustes, car ils seront fatalement noyés,” (Sourate Al Mouminoune, verset 27).

Et Allah dit :
« Et il construisait l’arche. Et chaque fois que des notables de son peuple passaient près de lui, ils se moquaient de lui. ». (Sourate Hûd, verset 38).

Allah a fait descendre une pluie torrentielle et ordonna aussi à la terre de faire jaillir de l’eau de tous les côtés :

« Il invoqua alors son Seigneur en disant : « Je suis vaincu. Aide-moi ! ». Nous ouvrîmes alors les portes du ciel à une eau torrentielle, et fîmes jaillir de la terre des sources. Les eaux se rencontrèrent d’après l’ordre qu’Allah avait déjà prescrit. Et Nous le portâmes sur une arche faite de planches et de clous, voguant sous Nos yeux : comme récompense pour celui qui a été renié (Nûh). » (Sourate Al Qamar, versets 10 à 14).

 

Ou encore Il dit :
“Et il fut dit : “Ô terre, Absorbe ton eau, Et toi, ciel, cesse [de pleuvoir], ” L’eau baissa, l’ordre fut exécuté, et l’arche s’installa sur le [Mont] Jûdi, et il fut dit: “Que disparaissent les gens pervers,”. (Sourate Houd, verset 44).

Plusieurs historiens ont essayé de voir où se trouve le Mont Jûdi. Pour cela ils ont essayé de retracer les statues Wadd, Souwa’, Yaghouth, Ya’ouq et Nasr ; et ils ont vu que le plus juste c’est qu’il se trouve en Asie de l’ouest actuellement (dans la péninsule arabique).

Pourquoi je vous l’ai mentionné ?
Et bien pour attirer votre attention sur cette zone qui est le lieu où en général les prophètes qui nous sont cités dans le Coran, sont issus. En effet, les prophètes dont l’histoire nous est contée dans le Coran sont issus, soit de l’ouest de l’Asie, soit du nord-est de l’Afrique. Actuellement :
Irak, Egypte, Jordanie, les pays du golf, la Sirie…C’est dans cette partie du globe terrestre que beaucoup d’événements à la fin du monde devront survenir.

Mais avant de finir l’histoire du messager Nouh. Il est judicieux de mentionner une chose.

Certains érudits affirment que le déluge était mondial et d’autres disent qu’il s’est abattu seulement sur le peuple de Nouh.
« Et nous fîmes de sa descendance les seuls survivants. » (Sourate As-Saffât, verset 77).

Allah dit :
“Paix sur Noé dans tout l’Univers,” (Sourate As-Saffât, verset 79).

Rendez-vous au prochain article… inchaallah.

 

On a vu lors de l’article précédent qu’Allah avait fait périr le peuple de Nouh et que selon le sens apparent du Coran les seuls survivants du peuple de Nouh étaient uniquement sa descendance et quelques personnes qui ont cru en Lui.

On rapporte que Nouh avait un fils qui s’appelait Sam. Ce dernier n’a pas était prophète mais son fils l’a été (et selon certains historiens son petit fils également). Le fils de Sam s’appelait Houd. Le peuple de Houd était ‘Aad, un peuple très fort physiquement et qui en avait conscience. Mais cela fut une des causes de leur perte.
Regardons comment :
Allah dit : “Quant aux ‘Âd, ils s’enflèrent d’orgueil sur terre injustement, et dirent: “Qui est plus fort que nous?” Quoi! N’ont-ils pas vu qu’en vérité Allah qui les a créés est plus fort qu’eux ? Et ils reniaient Nos signes.” (Sourate Foussilate, verset 15).

Le peuple de la tribu des ‘Aad vivait dans un endroit qui était appelé Ahqaaf. Le peuple des ‘Aad adorait des idoles.

Mais avant de continuer à conter l’histoire de Houd et de son peuple, je propose de mentionner un hadith du prophète, sur lui les éloges et les salutations, qui dit :
“Il n’est pas de prophète qui n’ai reçu de miracle montrant ainsi aux gens qu’ils doivent le croire” (rapporté par Al Boukhary).

Les miracles des prophètes époustouflaient leur peuple car c’était quelque chose qui surpassait leur entendement.

Quant au miracle de Houd, celui-ci se trouve dans son défi envers son peuple qui était fort mais incapable de l’atteindre malgré sa puissance.
Allah nous informe des propos de Houd : « Rusez donc tous contre moi et ne me donnez pas de répit, » (Sourate Houd, verset 55).
Pour revenir à l’histoire de Houd, Allah dit dans le sens des versets :
« Et nous avons envoyé vers le peuple de ‘Aad, leur frère Houd qui dit: “Ô mon peuple, adorez Allah, vous n’avez pas d’autres divinité méritant l’adoration si ce n’est Lui. Vous n’êtes que des forgeurs de mensonges (idoles). Ô mon peuple, je ne vous demande pas de salaire pour cela, mon salaire n’incombe qu’à Celui qui m’a créé. Ne raisonnez-vous pas ? ” ». (Sourate Houd, versets 50 et 51).

Pour justifier leur refus les ‘Aad dirent :
« “Nous dirons plutôt qu’une de nos divinités t’a affligé d’un mal”. Il dit : “Je prends Allah à témoin – et vous aussi soyez témoins – qu’en vérité, je me désavoue de ce que vous associez,” » (Sourate Houd, verset 54).
Ils insistèrent pour avoir le châtiment d’Allah auprès de Houd.
« Puis, voyant un nuage se dirigeant vers leurs vallées, ils dirent : “Voici un nuage qui nous apporte de la pluie.” » (Sourate Al Ahqaf, verset 24).

Ils virent un nuage poussé par un vent qui provenait de l’ouest. Au début, ils pensaient que c’était un nuage normal mais ce dernier les surpris.
« Au contraire, c’est cela même que vous cherchiez à hâter : C’est un vent qui contient un châtiment douloureux, » (Sourate Al Ahqaf, verset 24).
« Nous déchaînâmes contre eux un vent violent et glacial en des jours néfastes, afin de leur faire goûter le châtiment de l’ignominie dans la vie présente. Le châtiment de l’au-delà cependant est plus ignominieux encore, et ils ne seront pas secourus. » (Sourate Foussilate, verset 16).

Le vent les saisissaient et les faisaient voltiger très haut puis ils retombaient. Et avec le choc, leur tête s’arrachait.

« Nous avons envoyé contre eux un vent violent et glacial, en un jour néfaste et interminable ; Il arrachait les gens comme des souches de palmiers déracinés. » (Sourate Al Qamar, versets 19 et 20).

Après avoir anéanti le peuple des A’ad par un vent glacial qui souffla huit jours consécutifs, Allah nous conte l’histoire d’un peuple habitant une contrée qui s’appelé Hijr. Ce peuple était celui des Thamoud. Et un peu comme les Aad, ils se montrèrent très orgueilleux car ils se considéraient être les meilleurs. C’est d’ailleurs pour cela que certains érudits appellent les Thamoud, “les deuxièmes Aad”.
Les Thamoud étaient fort physiquement et faisaient de belles sculptures.
Allah dit :
“et avec les Thamûd qui taillaient le rocher dans la vallée ” (Sourate Al Fajr, verset 9).
Mais ce peuple était désobéissant car il adorait autre qu’Allah.
Les personnes peuvent faire ce qu’elles veulent dans leur vie mais si elles ne donnent pas le droit d’Allah, qui est son adoration, rien ne leur sera utile auprès d’Allah.
Allah dit, s’adressant au prophète, sur lui les éloges et les salutations, et ensuite à sa communauté :
« En effet, il t’a été révélé, ainsi qu’à ceux qui t’ont précédé : “Si tu donnes des associés à Allah, ton œuvre sera certes vaine ; et tu seras très certainement du nombre des perdants. Tout au contraire, adore Allah seul et sois du nombre des reconnaissants ; » (Sourate Az-Zoumar, versets 65 et 66).
Leur terre était fertile, féconde ; tout y poussait à profusion ; céréales, arbres fruitiers, palmiers aux dattes succulentes et « aux fruits digestes » (Sourate Ach-Chu’ara, verset 148).
Allah les pourvut de sources abondantes, sans quoi, aucune végétation n’aurait pu y pousser. Ils vécurent dans le bonheur, la paix et la quiétude. Dans un environnement propice et accueillant avec des nourritures accessibles sans labeur ni fatigue…
Au lieu de témoigner leur reconnaissance envers Allah, les Thamoud renièrent Ses bienfaits et, pire, se mirent à adorer et à implorer des statues et des idoles, suivant ainsi le chemin de l’égarement.
Donc Allah leur envoya Salih pour les sortir des ténèbres de l’associationnisme et les guider vers la lumière de l’unicité, faite de l’adoration d’Allah, unique et sans associé.
Allah dit :
« Et (Nous avons envoyé) au Thamûd, leur frère Sâlih, qui dit : “Ô mon peuple, Adorez Allah. Vous n’avez point de divinité en dehors de Lui. De la terre Il vous a créé, et Il vous l’a fait peupler (et exploiter). Implorez donc Son pardon, puis repentez-vous à Lui, Mon Seigneur est bien proche et Il répond toujours (aux appels).” » (Sourate Houd, verset 61).

Cet homme qu’Allah envoya au Thamûd était le meilleur parmi eux. En effet, Salih était issu d’une famille noble et honorable ; il était doté par Allah d’un jugement, d’une sagesse et d’un savoir reconnus par tous. La tribu le consultait souvent sur les affaires de la cité. Il était écouté, admiré et reconnu…
Mais quand Salih commenca à préchet l’unicité d’Allah, ils changèrent d’opinion sur lui.
Allah dit : « Ils dirent : “Ô Sâlih, Tu étais auparavant un espoir pour nous. Nous interdirais-tu d’adorer ce qu’adoraient nos ancêtres ? Cependant, nous voilà bien dans un doute troublant au sujet de ce vers quoi tu nous invites.” » (Sourate Houd, verset 62).
Allah, pour montrer la prophétie de Salih, Lui donna un miracle qui époustoufla son peuple. C’était une chamelle qui n’avait ni père ni mère.
Allah dit :
“Ô mon peuple, Voici la chamelle d’Allah qu’Il vous a envoyée comme signe. Laissez-la donc paître sur la terre d’Allah, et ne lui faites aucun mal sinon, un châtiment proche vous saisira,” (Sourate Houd, verset 64).
Le prophète Salih a mis en garde les gens de son peuple contre le fait de toucher cette chamelle, mais ces derniers s’enorgueillirent et la tuèrent .
Allah dit :
« Le Messager d’Allah leur avait dit : “La chamelle d’Allah, Laissez-la boire”. Mais, ils le traitèrent de menteur, et la tuèrent. » (Sourate Ach-Chams, versets 13 et 14). Et ils allèrent jusqu’à dire à Salih : « Ô Salih, fais-nous venir ce dont tu nous menaces, si tu es du nombre des Envoyés. » (Sourate Al A’raf, verset 77).
Salih leur dit : « Jouissez (de vos biens) dans vos demeures pendant trois jours (encore). Voilà une promesse qui ne sera pas démentie. » (Sourate Houd, verset 65).

Ils songèrent même à tuer le prophète et sa famille. Ils se réunirent en secret et décidèrent de tuer Salih « Ils dirent : Jurons par Allah que nous l’attaquerons de nuit, lui et sa famille ! » (Sourate An-Naml, verset 49).
Ils conclurent un pacte sur l’agression de Salih mais ils savaient que ses compagnons le vengeraient ; aussi, décidèrent-ils de se mettre tous d’accord pour nier leur acte et rejeter toute accusation…
Mais leur complot fut déjoué par Allah, qui stoppa leur attaque : « Ils ourdirent une ruse, et Nous ourdîmes une ruse sans qu’ils s’en rendent compte. » (Sourate An-Naml, verset 50).
Passés trois jours, l’heure du châtiment des Thamoud sonna. Un bruit effrayant venu du ciel les acheva :
« Leur Seigneur les détruisit donc pour leur péché et étendit Son châtiment sur tous. » (Sourate Ach-Chams, verset 14).
Ils étaient tous étendus, jonchant le sol. « Ils furent réduits à l’état de paille d’étable. » (Sourate Al Qamar, verset 31)
Ils furent réduits en poussière ; Allah les exclut de Sa miséricorde.
« En vérité, les Thamouds n’ont pas cru en Leur Seigneur. Que périssent les Thamouds ! » (Sourate Houd, verset 68).

Quant aux croyants qui avaient suivi Salih, Allah les évoqua ainsi : « Nous sauvâmes ceux qui avaient cru et étaient pieux. » (Sourate An-Naml, verset 53).
Salih se détourna de son peuple châtié par Allah en disant : « Ô mon peuple, je vous avais communiqué le message de mon Seigneur et vous avais conseillé sincèrement. Mais vous n’aimez pas les conseillers sincères ! » (Sourate Al A’raf, verset 79).

Rendez-vous au prochain article…
Inchaallah

 

Ibrahim est né dans le royaume Babylonien, ce qui correspond globalement au groupe de pays suivants :
la Syrie, la Palestine et la Jordanie.

Le peuple Babylonien était connu pour l’adoration des statues.

Ibrahim, dès petit, ne pouvait concevoir ces adorations.

Puis Allah l’a choisi comme prophète et par conséquent la réponse à la question “Qui a créé les astres” lui était très claire.

Allah dit :
“Ainsi avons-Nous montré à Abraham le royaume des cieux et de la Terre, afin qu’il fût de ceux qui croient avec conviction.” (Sourate Al-An’am, verset 75).

En plus de choisir Ibrahim comme messager, Allah l’a élevé encore plus haut. En effet, il l’a aussi choisi comme ami intime.
Seul Allah connaît la valeur de ce rang et tous les bienfaits qui sont octroyés à la personne ayant atteinte ce rang.

Les amis intimes d’Allah parmi les prophètes ne sont que Mohammed, sur lui les éloges et les salutations, et Ibrahim, paix sur lui.

Puis Ibrahim s’acquittant de son message et pour que son peuple le comprenne de la meilleur des façons, il a lancé un débat pour les appeler à la réflexion.

Allah dit dans le sens des versets :
« Quand la nuit l’enveloppa, il observa une étoile, et dit : “Voilà mon Seigneur,” Puis, lorsqu’elle disparut, il dit : “Je n’aime pas les choses qui disparaissent.”
Lorsqu’ensuite il observa la lune se levant, il dit : “Voilà mon Seigneur,” Puis, lorsqu’elle disparut, il dit : “Si mon Seigneur ne me guide pas, je serai certes du nombre des gens égarés.”
Lorsqu’ensuite il observa le soleil levant, il dit : “Voilà mon Seigneur, Celui-ci est plus grand” Puis lorsque le soleil disparut, il dit : “Ô mon peuple, Je désavoue tout ce que vous associez à Allah. Je tourne mon visage exclusivement vers Celui qui a créé (à partir du néant) les cieux et la Terre; et je ne suis point du nombre des polythéistes.” » (Sourate Al-An’am versets 76 à 79).

Ibrahim ne doutait en aucun cas de l’unicité d’Allah mais il a lancé ce débat pour montrer à son peuple, qui adorait les astres, le raisonnement qu’ils devaient avoir avant de se lancer dans l’adoration de quelques choses.

Un jour lorsque tous les gens de la ville étaient sortis pour des festivités, Ibrahim, seul, s’approcha du temple où ils adoraient les statues pour toutes les détruires à l’exception d’une qu’il laissa intacte.

Lorsque les citadins revinrent, ils furent horrifiés. Leurs idoles gisaient en ruine sur le sol. Ils se souvinrent très vite qu’Ibrahim les encourageaient à adorer Allah uniquement et à se détourner de l’adoration des statues.
Allah nous informe : « ils dirent : “Est-ce toi qui as fait cela à nos divinités, ô Abraham ?”».
« Il dit : “C’est la plus grande d’entre elles que voici, qui l’a fait. Demandez-leur donc, si elles peuvent parler.” » (Al Anbiya, versets 62 et 63).

Ibrahim leur a proposé deux réponses possibles :
– Soit ils disent que c’est lui (Ibrahim) :
et cela appuiera le fait que les statues ne peuvent pas se défendre ou nuire a quiconque veut les détruire. Et cela reviendrait à affirmer devant tout le peuple que les statues n’ont aucun pouvoir.

– Soit accepter que c’est bien la statue qui s’est défendue des autres et cela montrerait la folie de l’auteur de la parole.

Quelqu’un pourrait dire mais Ibrahim a menti :
La réponse serait qu’il n’a pas réellement menti. En effet, son but était de pousser son peuple à la réflexion. Et les règles d’un débat, lorsqu’on veut pousser à la réflexion, sont différentes.

Les personnes de son peuple décidèrent de le jeter au feu. Mais Allah n’a pas voulu que le feu touche son ami intime, ou que le feu lui fasse du mal.
Allah changea pour Ibrahim les caractéristiques du feu :
« Nous dîmes : “Ô feu, Sois pour Abraham une fraîcheur salutaire.” » (Sourate Al Anbyia, verset 79).

Quand les gens du peuple ont vu qu’Ibrahim ne brûlait pas , certains se soumirent à Allah l’unique, sans rien lui associer, et se mirent à suivre Ibrahim.
Et Ibrahim se maria même avec une femme qui avait décidé de le suivre. Cette femme s’appelait Sarah. On dit qu’elle était la femme la plus belle du monde à l’époque d’Ibrahim.

Ibrahim, sa femme Sarah et le reste des personnes qui voulaient le suivre, sont partis en Égypte.

En Egypte il y avait un tyran, qui tomba amoureux de Sarah. Mais à chaque fois que ce tyran voulait s’isoler avec Sarah sa main se paralysait.

A la fin il a ordonné à Ibrahim de quitter son royaume avec les gens avec qu’il était venu et il donna à Sarah en guise de cadeau une servante du nom de Hajar.

Sarah, qui aimait fortement son mari et savait qu’elle ne pouvait pas donner à Ibrahim des enfants à cause de sa stérilité, proposa à Ibrahim de se marier avec sa servante Hajar.

Ibrahim et Hajar se marièrent et ils eurent un enfant qu’ils appellèrent Ismaël.

Mais Sarah fini par être envieuse envers Hajar et demanda à Ibrahim de les éloigner d’elle.

Allah ordonna à Ibrahim de prendre Hajar et Ismaël pour les ramener dans une contrée qui se trouve dans l’actuelle Arabie Saoudite. À cet époque, il n’y avait rien dans cette zone.

Allah dit :
“Notre Seigneur, J’ai établi une partie de ma descendance dans une vallée sans agriculture, près de Ta Maison Sacrée [Al Ka’bah], – ô notre Seigneur – afin qu’ils accomplissent la prière (As-Salât). Fais donc que se penchent vers eux les cœurs d’une partie des gens. Et nourris-les de fruits. Peut-être seront-ils reconnaissants?” (Sourate Ibrahim verset 37).

Ibrahim laissa donc Hajar et Ismaël dans cette vallée. Quelques temps après, leurs provisions, notamment en eau, commencèrent à s’épuiser.

Mais Allah fit jaillir de l’eau qu’on appela Zamzam.

Une tribu qui vit une nouvelle source d’eau demanda à Hajar s’ils pouvaient s’installer avec eux dans cette vallée. Ce qu’elle lui autorisa à faire.

Puis Allah nous évoque l’histoire de la construction de la première maison d’Allah sur terre qui se trouve à côté du puits de Zamzam dans ce lieu sacré appelé au début « Bakka » et qui a fini par s’appeler « Makka ».

Allah dit :
“Et quand Abraham et Ismaël élevaient les assises de la Maison: “Ô notre Seigneur! Accepte ceci de notre part! Car c’est Toi l’Audient, l’Omniscient.” (Sourate Al-Baqara, verset 128).

Ibrahim et Ismaël ont construit la Ka’bah.
Puis un événement arriva qui fut une épreuve pour Ibrahim.

C’est ainsi qu’Allah nous dit
« C’était là certes, l’épreuve manifeste. » (Sourate As-Saffât, verset 106).

En réalité, cet événement ne doit pas surprendre car le prophète Mohammed, sur lui les éloges et les salutations, nous a dit :
“Chaque homme est éprouvé selon le degré de sa foi». (Rapporté par At-Tirmidhî)

Et l’épreuve d’Ibrahim était d’égorger son fils Ismaël.

Allah nous raconte cet événement :
« Puis quand celui-ci fut en âge de l’accompagner, [Abraham] dit : “Ô mon fils, je me vois en songe en train de t’immoler. Vois donc ce que tu en penses”. (Ismaël) dit : “Ô mon cher père, fais ce qui t’es commandé: tu me trouveras, s’il plaît à Allah, du nombre des endurants.” Puis quand tous deux se furent soumis (à l’ordre d’Allah) et qu’il l’eut jeté sur le front, voilà que Nous l’appelâmes “Abraham, Tu as confirmé la vision. C’est ainsi que Nous récompensons les bienfaisants.” » (Sourate As-Saffât, versets 102 a 105).

À la place Allah à donner un mouton à égorger à Ibrahim.

Allah dit :
« Et Nous le rançonnâmes d’une immolation généreuse.
Et Nous perpétuâmes son renom dans la postérité: “Paix sur Abraham.” » (Sourate As-Saffât verset 107 à 109).

Je propose de retourner rapidement sur Ismaël car il était un prophète.

Allah dit :
« Et mentionne Ismaël, dans le Livre. Il était fidèle à ses promesses; et c’était un Messager et un Prophète. Et il commandait à sa famille la prière (As-Salât) et l’aumône (Az-Zakât) ; et il était agréé auprès de son Seigneur. » (Sourate Maryam, versets 54 et 55).

Il y avait aussi un autre prophète à l’époque d’Ibrahim. Son neveu qui était avec lui à Babylone.

Loth a appris d’Ibrahim et à été choisi par Allah pour faire part de sa prophètie au peuple de Sodome.

Allah dit :
“Le peuple de Lot traita de menteurs les Envoyés, quand leur frère Lot leur dit : “Ne craindrez-vous pas [Allah] ? Je suis pour vous un Messager digne de confiance.” (Sourate Achu’ara, versets 160 à 162).

Le peuple auquel Lout a été envoyés à un peuple qui avait principalement problèmes :

– L’adoration pour autre qu’Allah et/ou le fait de renier Allah.
– Le fait de s’adonner à des turpitudes, tel l’homosexualité et la pédophilie.

Allah dit dans le sens des versets :
« Et Lot, Nous lui avons apporté la capacité de juger et le savoir, et Nous l’avons sauvé de la cité où se commettaient les vices ; ces gens étaient vraiment des gens du mal, des pervers. » (Sourate Al Anbiya, verset 74).

Lout a beaucoup patienté sur son peuple et lorsque celui-ci commençait à être dangereux, Allah envoya des anges le prévenir que son peuple allait être châtié dans cette vie d’ici-bas avant d’être châtié dans l’au-delà.

“Et Nous lui annonçâmes cet ordre, à savoir que ces gens-là, au matin, seront anéantis jusqu’au dernier.” (Sourate Al Hijr, verset 66).

En effet, Jibril, avec une aile, a renversé toute leur ville puis une averse de pierres s’est abattues sur eux.

Allah dit :
« Et Nous renversâmes [la ville] de fond en comble et fîmes pleuvoir sur eux des pierres d’argile dure. » (Sourate Al-Hijr, verset 74).

Et pas très loin de la ville du peuple de Sodome, il y avait une ville qui s’appelait Madyan.

Les habitants de Madyan adoraient un arbre qui s’appelait “aykah”. Ils cherchaient la bénédiction auprès de cet arbre.

De plus, les riches de cette cité volaient lors de leurs transactions. Ils faisaient payer plus aux gens. Ils leur faisaient croire que le poids de leurs marchandises étaient lourds et ainsi ils les faisaientpayer “plein pot”.

Pour les faire raisonner, Allah choisi de leur envoyer Chuaïb ou Chu’ayb.

Allah dit :
« Et aux Madyan, leur frère Chuaïb: “Ô mon peuple, dit-il, adorez Allah, Pour vous, pas d’autre divinité que Lui. Une preuve vous est venue de votre Seigneur. Donnez donc la pleine mesure et le poids et ne donnez pas aux gens moins que ce qui leur est dû. Et ne commettez pas de la corruption sur la Terre après sa réforme. Ce sera mieux pour vous si vous êtes croyants. » (Sourate Al A’raf, verset 85).

Mais ces derniers ne voulaient pas écouter le prophète Chuaïb.

Allah dit :
« Les notables de son peuple qui s’enflaient d’orgueil, dirent : “Nous t’expulserons certes de notre cité, ô Chuaïb, toi et ceux qui ont cru avec toi. Ou que vous reveniez à notre religion”. » (Sourate Al A’raf, verset 88).

Allah les a alors chatié dans cette vie d’ici bas avant le châtiment de l’au-delà.

Allah dit :
« Alors le tremblement (de terre) les saisit ; et les voilà étendus, gisant dans leurs demeures. Ceux qui traitaient Chuaïb de menteur (disparurent) comme s’ils n’y avaient jamais vécu. Ceux qui traitaient Chuaïb de menteur furent eux les perdants. Il se détourna d’eux et dit : “Ô mon peuple, Je vous ai bien communiqué les messages de mon Seigneur et donné des conseils. Comment donc m’attristerais-je sur des gens mécréants ?” » (Sourate Al A’raf, versets 91 à 93).

Au prochain article….
Inchaallah

 

Comme on l’a vu lors de l’article précédent, Ibrahim (paix sur lui) s’est marié avec la servante de sa première femme Sarah.
Ibrahim et la servante Hajar eurent un enfant du nom d’Ismael. Sarah ne pouvait pas donner d’enfant à Ibrahim car elle était stérile.

Allah a décrété que Sarah allait enfanter un prophète, malgré son âge avancé.

Certes, c’est Allah qui fixe les règles et non les lois de la nature.

Allah dit dans le sens:
« Sa femme était debout, et elle rit alors ; Nous lui annonçâmes donc (la naissance d’) Isaac, et après Isaac, Jacob. Elle dit : “Malheur à moi, Vais-je enfanter alors que je suis vieille et que mon mari, que voici, est un vieillard ? C’est là vraiment une chose étrange,” ». (Sourate Houd, verses 71 et 72).

Ishaq (Isaac) était un prophète.

Allah dit dans le sens: « Nous lui fîmes la bonne annonce d’Isaac comme Prophète d’entre les gens vertueux. Et Nous le bénîmes ainsi que Isaac. Parmi leurs descendances il y a [l’homme] de bien et celui qui est manifestement injuste envers lui-même. » (Sourate As-Saffât, versets 112 et 113).

Les historiens disent que le prophète Ishaq avait un frère et le petit fils de son frère était un prophète qui s’appelait Ayyoub (Job).
Son histoire est rempli de sagesse car ce prophète a beaucoup été éprouvé mais il a patienté et s’est montré reconnaissant. Il est l’exemple de la patience face aux épreuves.

Plusieurs années durant, le prophète Ayyoub a été éprouvé par la maladie au point que seul son cœur et sa langue étaient restés sains.

Allah dit dans le sens:
« Et rappelle-toi Job, Notre serviteur, lorsqu’il appela son Seigneur : “Le Diable (Satan) m’a infligé détresse et souffrance.” » (Sourate Sad, verset 41).

Et Il dit aussi :
« Nous l’avons trouvé vraiment endurant. Quel bon serviteur, Sans cesse il se repentait ». (Sourate Sad, verset 44).

Le prophète Ayyoub a eu un enfant qui fut aussi un prophète. Ce prophète s’appelait Dhul-Kifl.

Allah dit dans le sens:
« Et rappelle-toi Ismaël et Elisée, et Dhûl-Kifl, chacun d’eux parmi les meilleurs. » (Sourate Sad, verset 48).

Revenons à l’annonce faite à Sarah.
Selon l’annonce qui a été faite après le prophète Ishaq, le prophète Ya’qoub devait lui succéder. En effet Ishaq a eu un enfant qu’il appela Ya’qoub, et celui-ci fut aussi un prophète.

Allah dit dans le sens des versets :
« Et rappelle-toi Abraham, Isaac et Jacob ? Nos serviteurs puissants et clairvoyants. Nous avons fait d’eux l’objet d’une distinction particulière: le rappel de l’au-delà. Ils sont auprès de Nous, certes, parmi les meilleurs élus. » (Sourate Sad, versets 45 à 47).

le prophète Ya’qoub, qui est aussi appelé Isra’il, a eu un enfant qui a été prophète du nom de Youssouf. L’histoire de Youssouf est contée dans une sourate qui porte son nom. C’est pour cela que je ne vais pas la mentionner ici.

Parmi les petits-fils de Youssouf, Allah a choisi des prophètes, deux en particulier.
Alyasa’ (Élisée) et Youcha’ (Josué).

Le prophète Youssouf avait aussi 11 frères. On recense que trois de ses frères ont eu une généalogie avec des prophètes :

– Yahouza
– Laawi
– Benyamin

Parmi la descendance de Yahouza, il y avait Dawoud puis Souleymane.

Dawud (David) et Souleymane (Salomon) père et fils comprenaient les langage des animaux.

Allah dit dans le sens:
« Et Salomon hérita de David et dit : “Ô hommes, On nous a appris le langage des oiseaux ; et on nous a donné part de toutes choses. C’est là vraiment la grâce évidente.” » (Sourate An-Naml, verset 16).

Dawud et Souleymane étaient des rois.

Dawud avait aussi la faculté de célébrer la gloire d’Allah avec les créatures inertes d’Allah.

Allah dit dans le sens des versets : « Nous avons certes accordé une grâce à David de notre part. Ô montagnes et oiseaux, répétez avec lui (les louanges d’Allah). Et pour lui, Nous avons amolli le fer. » (Sourate Saba, verset 10).

Souleymane avait aussi la faculté de pouvoir contrôler certaines créatures et en particulier les djinns.

Allah dit dans le sens des versets : « Et furent rassemblées pour Salomon, ses armées de djinns, d’hommes et d’oiseaux, et ils furent placées en rangs. » (Sourate An-Naml, verset 17).

Il dit aussi dans le sens:
« Et à Salomon (Nous avons assujetti) le vent, dont le parcours du matin équivaut à un mois (de marche) et le parcours du soir, un mois aussi. Et pour lui nous avons fait couler la source de cuivre. Et parmi les djinns il y en a qui travaillaient sous ses ordres, par permission de son Seigneur. Quiconque d’entre eux, cependant, déviait de Notre ordre, Nous lui faisions goûter le châtiment de la fournaise.
Ils exécutaient pour lui ce qu’il voulait : sanctuaires, statues, plateaux comme des bassins et marmites bien ancrées. “Ô famille de David, œuvrez par gratitude”, alors qu’il y a peu de Mes serviteurs qui sont reconnaissants. » (Sourate Saba, versets 12 et 13).
Parmi la descendance de David et de Salomon, Allah a choisi deux prophètes qui sont Zakaryia et Jean baptiste (Yahya). Yahya avait un cousin qui était aussi un prophète du nom de ‘Issa (Jésus). On parlera de ce prophète prochainement in shâ allah.

Parmi la descendance de Laawi, il y avait les prophètes Moussa et Haroun. On parlera également de ces deux prophètes.

Le petit fils de Benyamin était un prophète qui s’appelait Younous, il a été avalé par une baleine. Malgré cette épreuve, il persistait dans les doaas.

Il est rapporté dans un hadith transmis dans le Mousnad de l’Imam Ahmad et le Sounan At-Tirmidhi d’après Sa’d Ibn Abi Waqas رضي الله عنه que le Prophète صلى الله عليه وسلم a dit :
«L’invocation de Dhun-Nun (Younouss) quand il invoqua son seigneur depuis le ventre de la baleine: « Nul n’est digne d’être adoré en dehors d’Allâh ! Pureté à Toi ! J’ai été vraiment du nombre des injustes*», Il n’est pas de serviteur invoquant par cette invocation sans qu’il ne soit exaucé.»
[Hadith authentifié par l’Imam Al Albani]
* verset 81 de la sourate 21
Rendez-vous Au prochain article in shâ allah.

 

Moussa était un prophète et un messager originaire d’Égypte.

Moussa, alors encore bébé, était traqué pour être tué par les hommes du pharaon de l’époque, mais Allah voulu un autre destin pour cet enfant.

Allah dit dans le sens des versets :
« Et Nous révélâmes à la mère de Moïse [ceci] : “Allaite-le, Et quand tu craindras pour lui, jette-le dans le flot, Et n’aie pas peur et ne t’attriste pas, Nous te le rendrons et ferons de lui un Messager.” » (Sourate Al Qasas, verset 7).

Allah a voulu plus encore pour lui.

Allah dit dans le sens:
« Alors, les gens de Pharaon le recueillirent, pour qu’il leur soit un ennemi et une source d’affliction, Pharaon, Hâmân et leurs soldats étaient fautifs. » (Sourate Al Qasas, verset 8).

Pharaon, qui voulait tuer Moussa autrefois, se devait de l’élever maintenant, dans sa propre maison. SoubhanAllah !

Une fois grand, Moussa sorti d’Égypte, loin de pharaon.

Allah dit dans le sens :
« Puis, lorsque Moïse eut accompli la période convenue et qu’il se mit en route avec sa famille, il vit un feu du côté du Mont. Il dit à sa famille : “Demeurez ici, J’ai vu du feu. Peut-être vous en apporterai-je une nouvelle ou un tison de feu afin que vous vous réchauffiez. Puis quand il y arriva, on l’appela, du flanc droit de la vallée, dans la place bénie, à partir de l’arbre : “Ô Moïse, C’est Moi Allah, le Seigneur de l’Univers.” » (Sourate Al Qasas, versets 29 et 30).

Moussa a eu l’honneur de parler* de vive voix avec Allah (*la parole الكلام fait partie des attributs divins)

Allah a chargé Moussa d’une mission très délicate.

Il dit à Moussa dans le sens: “Rends-toi auprès de Pharaon car il a outrepassé toute limite.” (Sourate Taha, verset 24).

En effet, pharaon était un tyran qui appelait les gens à son adoration. Allah dit dans le sens des versets :
« ensuite, il tourna le dos, s’en alla précipitamment,
rassembla [les gens] et leur fit une proclamation,
et dit : “C’est moi votre Seigneur, le très-Haut.” » (Sourate An-Nazi’at, versets 22 à 24).

De plus, Pharaon était dur envers les Banou Israil (les enfants d’Israël) descendants du prophète Ya’coub, Allah envoya Moussa les délivrer de pharaon.

Allah dit dans le sens:
« Pharaon était hautain sur Terre et il avait réparti en clans ses habitants afin d’abuser de la faiblesse de l’un d’eux : Il égorgeait leurs fils et laissait vivantes leurs femmes. Il était vraiment parmi les fauteurs de désordre. Mais Nous voulions favoriser ceux qui avaient été faibles sur Terre et en faire des dirigeants et en faire les héritiers. » (Sourate Al-Qasas, versets 4 et 5).

Pour cette mission très délicate, Moussa demanda qu’Allah lui assigne un assistant.

Allah dit dans le sens des versets :
“Mais Aaron (Haroun), mon frère, est plus éloquent que moi. Envoie-le donc avec moi comme auxiliaire, pour déclarer ma véracité, Je crains, vraiment, qu’ils ne me traitent de menteur.” (Sourate Al Qasas, verset 34).

Haroun était le grand frère de Moussa (paix sur lui), et Allah l’a aussi choisi comme prophète.

Allah dit dans le sens :
« Allez chez lui (chez pharaon), Puis, dites-lui : “Nous sommes tous deux, les Messagers de ton Seigneur. Envoie donc les Enfants d’Israël en notre compagnie et ne les châtie plus. Nous sommes venus à toi avec une preuve de la part de ton Seigneur. Et que la paix soit sur quiconque suit la bonne voie,” »(Sourate Taha, verset 47).

Pharaon, au début, ne voulait pas répondre favorablement. Donc Allah lui montra plusieurs signes.

Allah dit dans le sens :
« Et Nous avons alors envoyé sur eux l’inondation, les sauterelles, les poux (ou la calandre), les grenouilles et le sang, comme signes explicites, Mais ils s’enflèrent d’orgueil et demeurèrent un peuple criminel. ». (Sourate Al A’raf, verset 133).

Puis, Pharaon laissa partir les enfants d’Israël pour éloigner le mal qui le touchait, il se mit à les poursuive. Allah décréta de noyer Pharaon et ses troupes.

Allah dit dans le sens:
« Pharaon les poursuivit avec ses armées, alors, la mer les submergea bel et bien. Pharaon égara ainsi son peuple et ne le mît pas sur la bonne voie. Ô Enfants d’Israël, Nous vous avons déjà délivrés de votre ennemi, et Nous vous avons donné rendez-vous sur le flanc droit du Mont. Et Nous avons fait descendre sur vous la manne et les cailles. » (Sourate Taha, versets 78 à 80).

Ensuite, Allah donna un livre sacré à Moussa (paix sur lui).

Allah dit dans le sens:
« Et [rappelez-vous], lorsque Nous avons donné à Moïse le Livre et le Discernement afin que vous soyez guidés. » (Sourate Al Baqarah, verset 53).

Et concernant ce Livre :
« Nous avons fait descendre la Thora dans laquelle il y a guide et lumière. C’est sur sa base que les Prophètes qui se sont soumis à Allah, ainsi que les rabbins et les docteurs jugent les affaires des Juifs. Car on leur a confié la garde du Livre d’Allah, et ils en sont les témoins. Ne craignez donc pas les gens, mais craignez Moi. Et ne vendez pas Mes enseignements à vil prix. Et ceux qui ne jugent pas d’après ce qu’Allah a fait descendre, les voilà les mécréants. » (Sourate, Al Ma’Ida, verset 44).

Hélas certains des enfants d’Israël (Juifs) modifièrent leur livre, ce qui lui retira son caractère authentique.

Un musulman se doit de croire que la Thora a une essence sacrée, il doit aussi savoir que la Thora actuelle n’est pas identique à celle révélée à Moussa mais falsifiée.

J’avais expliqué lors de la série d’articles précédents quelques preuves montrant la modification de ce livre. Je vous enjoins de revenir aux articles “De la raison à la religion”.

Quelques temps après, Allah envoya un prophète et messager du nom de ‘Issa (Jésus).

La naissance de ce messager était stupéfiante.

‘Issa (Jésus) est né alors qu’il n’ avait pas de père. Sa mère, Maryam s’est vu insuffler un souffle de vie.

Allah dit dans le sens: « Il dit (l’ange) : “Je ne suis qu’un Messager de ton Seigneur pour te faire don d’un fils pur.” Elle dit (Maryam ou Marie) : “Comment aurais-je un fils, quand aucun homme ne m’a touchée, et je ne suis pas une prostituée ? ”Il dit : “Ainsi sera-t-il, Cela M’est facile, a dit ton Seigneur, Et Nous ferons de lui un signe pour les gens, et une miséricorde de Notre part. C’est une affaire déjà décidée.” » (Sourate Maryam, versets 19 à 21).

Les Juifs, qui ne peuvent pas concevoir qu’il y ait un prophète après Moussa, ont alors dit que Jésus est un Juif qui a appris les enseignements de la Torah puis qu’il les a trahis. Qu’ils reçoivent de la part d’Allah ce qu’ils méritent !

Les suiveurs de Jésus sont appelés « chrétiens », et ces derniers ont exagérés sur la personne de Jésus. Ils dirent que Jésus était un dieu ou son fils.

Allah nous informe dans le sens :
« Alors, elle vint auprès des siens en le portant [le bébé]. Ils dirent : “Ô Marie, Tu as fait une chose monstrueuse,
“Soeur de Aaron (Harûn), ton père n’était pas un homme de mal et ta mère n’était pas une prostituée.”
Elle fit alors un signe vers lui [le bébé]. Ils dirent : “Comment parlerions-nous à un bébé au berceau ?”
Mais [le bébé] dit : “Je suis vraiment le serviteur d’Allah. Il m’a donné le Livre et m’a désigné Prophète.” » (Sourate Maryam, versets 28 à 31).

*Ils ont appelé Marie la sœur de Haroun car, comme lui, elle était pieuse. D’autres exégètes ont dit qu’elle ressemblait à un homme des banou Israël du nom de Haroun

Les chrétiens oublièrent cet événement.

Allah dit dans le sens:
« Ô gens du Livre (Chrétiens), N’exagérez pas dans votre religion, et ne dites d’Allah que la vérité. Le Messie Jésus, fils de Marie, n’est qu’un Messager d’Allah, Sa parole qu’Il envoya à Marie, et un souffle (de vie) venant de Lui. Croyez donc en Allah et en Ses Messagers. Et ne dites pas : “Trois.” Cessez, Ce sera meilleur pour vous. Allah n’est qu’un Dieu unique. Il est trop glorieux pour avoir un enfant. C’est à Lui qu’appartient tout ce qui est dans les cieux et sur la terre et Allah suffit comme protecteur. » (Sourate An-Nissa, verset 171).

Les chrétiens exagèrent sur lui en évoquant sa naissance étonnante alors que l’humanité a connu plus étonnant. Certes, Adam n’avait pas de père et de mère, et Hawwa (Eve) n’avait pas de père.

Allah a permis au messager ‘Issa (Jésus) de faire des miracles époustouflants.

Allah dit :
« Et quand Allah dira : “Ô Jésus, fils de Marie, Rappelle-toi Mon bienfait sur toi et sur ta mère quand Je te fortifiais du Saint-Esprit. Au berceau tu parlais aux gens, tout comme en ton âge mûr. Je t’enseignais le Livre, la Sagesse, la Thora et l’Évangile, Tu fabriquais de l’argile comme une forme d’oiseau par Ma permission; puis tu soufflais dedans. Alors par Ma permission, elle devenait oiseau. Et tu guérissais par Ma permission, l’aveugle- né et le lépreux. Et par Ma permission, tu faisais revivre les morts. Je te protégeais contre les Enfants d’Israël pendant que tu leur apportais les preuves ( évidentes). Mais ceux d’entre eux qui ne croyaient pas dirent : “Ceci n’est que de la magie évidente,” » (Sourate Al Ma’Ida, verset 110).

Le prophète ‘Issa fit une annonce qui nous informa de la venue d’un autre prophète.

Allah dit dans le sens :
« Et quand Jésus fils de Marie dit : “Ô Enfants d’Israël, je suis vraiment le Messager d’Allah [envoyé] à vous, confirmateur de ce qui, dans la Thora, est antérieur à moi, et annonciateur d’un Messager à venir après moi, dont le nom sera “Aḥmad.” Puis quand celui-ci vint à eux avec des preuves évidentes, ils dirent: “C’est là une magie manifeste.” » (Sourate Saff, verset 6).

Ahmed est Mohammed, sur lui les éloges et les salutations.

Une série pour conter sa vie sera consacrée, nous vous invitons à la suivre.

Notre série sur les prophètes touche à sa fin. On doit juste répondre à une question : Est-ce que quelqu’un qui suit Jesus (‘Issa) sans suivre Moussa (Moise) ou Mohammed (sur lui les éloges et les salutations) est-il “Un soumis au Créateur” ? Ou encore, est-ce que quelqu’un qui se suffit de croire en Allah sans suivre une religion est-il un vrai croyant ?

Non, il ne sera pas considéré comme “Un soumis à Allah” car il aura rejeté un (ou les) prophète(s) qu’Allah à envoyé” et cela est comme s’il déclarait le prophète de menteur. Pour preuve, Allah dit dans le sens des versets dans la Sourate Achou’ara :

“Le peuple de Noé traita de menteurs les Envoyés” ( Verset 105).

Ou encore :

“Les ‘ d traitèrent de menteurs les Envoyés.” (Verset 123).

Ou encore :

“Les Thamûd traitèrent de menteurs les Envoyés.” (Verset 141).

Ce qu’on sait, c’est que Noé (Nouh), Houd et Salih étaient les seuls envoyés à leur peuple pourtant Allah à dit qu’ils traitèrent “TOUS LES ENVOYÉS DE MENTEURS”.
Le pluriel employé dans ce verset nous montre que le fait de renier un prophète d’Allah est comme renier tous les autres.

Par exemple quelqu’un qui rejette Nouh puis croit en la prophètie de tous les autres messagers n’est pas musulman et par conséquent il n’est pas agréé auprès d’Allah. Il est pareil pour quelqu’un qui croit en tous les prophètes mais veut s’arrêter à Moïse et ne pas suivre Jésus (‘Issa) et Mohammed, ce dernier ne peut être agrée par Allah et cela est pareil pour celui qui veut s’arrêter a Jésus sans vouloir suivre Mohammed et il est pareil pour celui qui suit Mohammed mais ne croit pas en la prophétie de Jésus.

C’est pour cela qu’Il dit :
“Et cette communauté, la vôtre (Ô vous les messagers), est une seule communauté, tandis que Je suis votre Seigneur. Craignez-Moi donc.” (Sourate Almouminoune verset 52).

Pour finir sachez qu’Allah ne nous conte pas les histoires des prophètes pour rien.

En effet Il nous dit dans le sens des versets :

« Dans leurs récits il y a certes une leçon pour les gens doués d’intelligence. Ce n’est point là un récit fabriqué. C’est au contraire la confirmation de ce qui existait déjà avant lui, un exposé détaillé de toute chose, un guide et une miséricorde pour des gens qui croient.” (Sourate Youssouf, verset 111).

 

Ouvrir le Chat
1
Besoin d'aide ?
SES ISLAM
‏السلام عليكم ورحمة الله وبركاته
Que puis-je faire pour vous ?