Dans une salle de classe lumineuse et colorée, le professeur Ahmed se tenait devant ses élèves, tous assis en cercle autour de lui. Les élèves, des enfants aux visages rayonnants, attendaient impatiemment la leçon du jour.

“Assalamou alaykoum wa rahmatoullah wa Barakaatouhou,” commença le professeur Ahmed.

“Wa Alaykoum assalam wa rahmatoullahi wa Barakaatouhou,” répondirent les enfants en chœur.

Aujourd’hui, dit le professeur, nous allons parler des trésors. Pas des trésors comme les pirates, mais des trésors des mots du Prophète, appelés “hadiths”.

Les yeux des enfants brillèrent de curiosité.

“Il y a six trésors principaux,” continua le professeur. “Imaginez-les comme six boîtes à bijoux différentes.”

Il montra six petits coffres sur son bureau.

Le premier coffre, peint en or brillant, représentait Sahih al-Bukhari. “C’est le coffre le plus précieux,” dit le professeur. “Il contient les hadiths les plus authentiques.”

Le petit Yassir leva la main, “Donc c’est le numéro un?”

“Oui,” répondit le professeur Ahmed, “C’est le numéro un.”

Ensuite, il montra le deuxième coffre, argenté, qui représentait Sahih Muslim. “Celui-ci est aussi très spécial,” expliqua-t-il. “Il est juste après le premier.”

Asma demanda avec étonnement, “Et les autres coffres, professeur?”

Le professeur sourit et montra les quatre autres coffres : Sunan an-Nasa’i, Sunan Abi Dawood, Sunan at-Tirmidhi et Sunan Ibn Majah. “Ces coffres sont aussi remplis de trésors, mais nous les plaçons après les deux premiers en importance.”

Ilyas demanda alors, “Pourquoi ces trésors sont-ils si importants pour nous?”

Le professeur répondit, “Parce qu’ils nous enseignent comment vivre, comment être gentils et comment aimer Allah et Son Prophète.”

Malik s’exclama alors, “C’est comme une boussole pour trouver notre chemin!”

“Exactement, barakallahoufik Malik,” répondit le professeur Ahmed.

Et avec cela, la leçon du jour toucha à sa fin. Les enfants, le cœur plein de curiosité et de respect pour ces trésors, dirent au revoir à leur professeur.

“Assalamou alaykoum wa rahmatoullah wa Barakaatouhou,” dit le professeur en souriant.

“Wa Alaykoum assalam wa rahmatoullahi wa Barakaatouhou,” répondirent les enfants en chœur, quittant la salle de classe avec une nouvelle connaissance à chérir.

Chez SES ISLAM, la science nous fait grandir, et les petits s'envolent vers l'évolution ! 

Je soutiens le projet

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ouvrir le Chat
Une question qui n'est pas dans la FAQ ?
‏السلام عليكم ورحمة الله وبركاته
Que puis-je faire pour vous ?