La question : Qu’Allah vous bénisse, Vénérable Cheikh ; ce demandeur dit : “Si une femme prie chez elle quelques minutes avant l’appel du muezzin, ou si elle coïncide avec l’appel du muezzin au milieu de sa prière, doit-elle refaire sa prière ou non ? Éclairez-nous à ce sujet, qu’Allah vous récompense.”

La réponse :

Le Cheikh : Ce qui compte dans la prière, c’est l’entrée du temps de prière et non l’appel du muezzin ; car certains muezzins peuvent appeler un peu avant l’heure, pensant que le moment est venu, soit en regardant l’heure, soit pour d’autres signes, alors que le moment n’est pas encore arrivé. Et certains muezzins peuvent retarder l’appel de deux, trois, cinq ou dix minutes, comme on l’entend de nos jours. Donc, ce qui compte, c’est l’entrée du temps. Si une femme ou un homme prie avant l’entrée du temps, même d’une minute, sa prière n’est pas acceptable, c’est-à-dire que l’obligation n’est pas levée. Même si on a prononcé le takbir d’ouverture (Allahu Akbar) et que le temps est entré juste après, la prière n’est pas considérée comme obligatoire et ne libère pas de l’obligation. Par exemple, un homme voit le soleil se coucher et la plus grande partie de son disque est déjà couchée, alors il se lève pour prier le Maghrib. Mais quand il prononce le takbir d’ouverture, le reste du disque se couche. Nous disons à cet homme : Ta prière n’est pas acceptée, ni comme obligation, ni comme surérogatoire. La raison pour laquelle elle n’est pas acceptée comme obligation est qu’il a prononcé le takbir d’ouverture avant l’entrée du temps, et la raison pour laquelle elle n’est pas acceptée comme surérogatoire est qu’il a prononcé le takbir pendant un temps d’interdiction, donc elle n’est pas acceptée ; car les temps d’interdiction ne sont pas appropriés pour une prière surérogatoire sans raison spécifique. Cela si c’était par ignorance. Mais s’il l’a fait délibérément, c’est-à-dire s’il sait que la prière du Maghrib n’est valide que lorsque le disque solaire est complètement couché et qu’il a prononcé le takbir pour la prière du Maghrib avant que le disque ne soit complètement couché, alors il est coupable ; car ce geste est un manque de respect envers Allah, le Tout-Puissant, c’est-à-dire envers la loi d’Allah. En résumé, nous disons à cette femme : Attends et ne prie pas avant l’appel à la prière, et ne t’avance pas sur un appel qui serait avant le temps. Et si tu doutes que cet appel soit avant le temps ou à l’heure, attends jusqu’à ce que tu sois sûre ou que tu penses fortement que le temps est entré. Oui.

Lien de la fatwa de cheikh Al otheymine rahimahoullah

Chez SES ISLAM, la science nous fait grandir, et les petits s'envolent vers l'évolution ! 

Je soutiens le projet

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ouvrir le Chat
Une question qui n'est pas dans la FAQ ?
‏السلام عليكم ورحمة الله وبركاته
Que puis-je faire pour vous ?