Assalam alaykoum wa rahmatoullahi wa Barakaatouhou,

Quel est le jugement concernant l’Aqiqah ?

Au nom d’Allah, le Tout Miséricordieux, le Très Miséricordieux. Louange à Allah, et prière et salut sur le messager d’Allah, sur sa famille, ses compagnons, et ceux qui suivent sa guidance. Pour ce qui est après :
L’Aqiqah est la bête qui est sacrifiée pour le nouveau-né le septième jour après sa naissance, elle est appelée Aqiqah ou Nasikah et certains gens l’appellent Tamiyyah. Concernant le garçon, il est recommandé de sacrifier deux bêtes et pour la fille, une seule parmi les moutons, ce qui est acceptable pour le sacrifice, c’est-à-dire : un jeune mouton ou une chèvre d’au moins deux ans. Cela s’appelle l’Aqiqah, et c’est une sunnah confirmée car le Prophète a ordonné de le faire, que les prières et la paix soient sur lui. Il a ordonné de sacrifier deux moutons pour le garçon et un mouton pour la fille, et a dit : « Tout garçon est engagé pour son Aqiqah, qui est sacrifiée pour lui le septième jour, son crâne est rasé et il est nommé. »
Il est donc recommandé au père de l’enfant de sacrifier deux bêtes si c’est un garçon et une pour une fille le septième jour, et si cela n’est pas possible, alors après cela, le quatorzième ou le vingt-et-unième jour comme rapporté d’Aisha, qu’Allah soit satisfait d’elle, ou un autre jour, il n’y a pas de limite définie après le septième. Si le septième jour est possible, c’est mieux, la tête du garçon est rasée et il est nommé, et s’il est nommé à la naissance, il n’y a pas de mal, le Prophète sur lui les éloges et les salutations a nommé certains des enfants des Ansars le jour de leur naissance et a nommé son fils Ibrahim le jour de sa naissance, et s’il est nommé le septième jour, c’est aussi la sunnah.
Quant à l’Aqiqah et le rasage, cela se fait le septième jour, la tête du garçon est rasée mais pas celle de la fille, et si elle est sacrifiée après par un mois ou deux mois ou un an ou plus, tout cela est acceptable, et il est recommandé de manger de l’Aqiqah, de nourrir les autres et de donner en charité, et s’il rassemble ses voisins et ses proches ou donne tout en charité, il n’y a pas de mal, tout est bon, il n’y a pas de limite définie, louange à Allah. Le Prophète sur lui les éloges et les salutations a ordonné l’Aqiqah et n’a pas dit : faites ceci ou cela avec, donc cela montre qu’il y a de la souplesse, que vous mangiez de l’Aqiqah ou que vous gardiez une partie ou que vous nourrissiez les voisins, ou que vous donniez tout en charité, mais il est préférable de donner une partie en charité, et si vous la distribuez toute ou rassemblez voisins et proches, tout est bon. Oui.
Présentateur : Qu’Allah vous récompense en bien.La science expliquée avec sagesse par cheikh Ibn Baz, qu’Allah lui fasse miséricorde. Source de la fatwa : le site officiel de cheikh Ibn Baz, qu’Allah lui fasse miséricorde. Voici le lien de la fatwa :

https://binbaz.org.sa/fatwas/16538/%D9%85%D8%A7-%D8%AD%D9%83%D9%85-%D8%A7%D9%84%D8%B9%D9%82%D9%8A%D9%82%D8%A9

*Ce n’est pas tous les savants qui disent qu’il ne faut pas raser les cheveux de la fille. En effet il y a divergence.

Mais il est important de mentionner que pour beaucoup d’autres savant l’avis le plus juste prépondérant est que tout les enfants sont pareils donc il faut raser les cheveux de tout nouveau-né.

Points à retenir :

1. L’Aqiqah est le sacrifice d’un animal le septième jour après la naissance d’un enfant.
2. Pour un garçon, il est recommandé de sacrifier deux animaux, et pour une fille, un seul.
3. L’animal sacrifié doit être un mouton ou une chèvre âgé d’au moins deux ans.
4. Cette pratique est une Sunnah confirmée que le Prophète, sur lui les éloges et les salutations, a ordonnée.
5. Si le sacrifice ne peut pas être effectué le septième jour, il peut être fait le quatorzième, le vingt-et-unième jour ou après, sans limite définie.
6. Le jour de l’Aqiqah, la tête du garçon est rasée, et l’enfant est nommé.
7. Il est recommandé de manger de l’Aqiqah, de la partager ou de la donner en charité, avec une certaine souplesse sur la manière de procéder.

Chez SES ISLAM, la science nous fait grandir, et les petits s'envolent vers l'évolution ! 

Je soutiens le projet

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *