Hadith

1- D’après Abou Hourayra, que Allah soit satisfait de lui, il a dit : Le Messager de Allah, paix et salutations sur lui, a dit au sujet de la mer : « Son eau est pure et sa créature morte est licite. »

Rapporté par les quatre, Ibn Abi Shayba – et le texte lui appartient – et authentifié par Ibn Khuzaymah et At-Tirmidhi, et rapporté par Malik, Ash-Shafi’i et Ahmad.

Explication de Cheikh Ibn Baz rahimahoullah

Sa parole, paix et salutations sur lui : « L’eau est pure, rien ne la rend impure, » et sa parole, paix et salutations sur lui, concernant l’eau de mer : « Son eau est purifiante, sa créature morte est licite, » est une narration grandiose et bénéfique, parmi les paroles qui englobent de vastes significations.

« Son eau est purifiante, sa créature morte est licite, » et Allah a dit : « Il vous est permis la chasse en mer et son utilisation comme nourriture, pour votre profit et celui des voyageurs » [Al-Ma’idah:96], et le Coran indique que sa chasse est licite pour nous, et que sa nourriture est licite pour nous, et le hadith indique ce que la verset implique, que son eau est purifiante, sa créature morte est licite. Ainsi, l’eau de mer est purifiante, qu’elle soit douce ou salée, et sa créature morte est licite ; c’est pourquoi les compagnons ont mangé de l’ambre trouvé sur le rivage pendant environ un mois, qui était un grand poisson, donc le principe de sa créature morte et de ses poissons et de ses animaux est qu’ils sont licites, c’est le principe ; selon Sa parole, le Sublime : « Il vous est permis la chasse en mer et son utilisation comme nourriture, pour votre profit et celui des voyageurs, » et selon Sa parole : « Son eau est purifiante, sa créature morte est licite. »

Certains savants pensent que ce qui est permis en mer l’est également sur terre, et ce qui est interdit sur terre l’est en mer, mais il n’y a pas de preuves pour cela, donc le texte apparent du Coran et de la Sunna est que sa chasse est entièrement licite, qu’elle ait un équivalent sur terre ou non, et si un homme se montre scrupuleux en évitant ce qui ressemble à l’animal terrestre interdit – comme le chien et le porc – il n’y a pas de mal à cela par précaution.

Quant aux sauterelles, la position correcte est qu’elles sont terrestres, et non marines, et c’est pourquoi elles vivent sur terre, volent et paissent, elles sont donc terrestres. Cependant, Allah nous a permis leur créature morte comme cela est venu dans le hadith : « Deux sortes de cadavres nous sont licites : les sauterelles et le poisson. »

Site officiel de cheikh Ibn Baz rahimahoullah

Quizz


Réponses:
1. Manche Facile :
– Réponse 1 : Oui
– Réponse 2 : Vrai

2. Manche Intermédiaire :
– Réponse 1 : A) Elle est toujours licite
– Réponse 2 : B) Les sauterelles et les poissons

3. Manche Difficile :
– Réponse 1 : Certains savants font une analogie entre les animaux terrestres interdits et certains animaux marins qui leur ressemblent, mais le texte du Coran et de la Sunna indique que tout ce qui est chassé en mer est licite, sans faire de distinction.
– Réponse 2 : Les sauterelles sont considérées comme licites car un hadith indique spécifiquement que leur créature morte est licite, en dépit de leur nature terrestre.

https://youtu.be/x6-YH6oRyPs

Chez SES ISLAM, la science nous fait grandir, et les petits s'envolent vers l'évolution ! 

Je soutiens le projet

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *